Les chroniques de l'univers Marvel

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar fred le mallrat » 19 Août 2017, 20:00

au debut on peut aussi voir que Strange a des traits asiatiques.. jusqu a l episode de son origine.. (qui elle ressemblera beaucoup à celle de Dr Droom de Lee/Kirby encré par ditko me semble t il)..
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17960
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 20 Août 2017, 09:45

fred le mallrat a écrit:au debut on peut aussi voir que Strange a des traits asiatiques.. jusqu a l episode de son origine.. (qui elle ressemblera beaucoup à celle de Dr Droom de Lee/Kirby encré par ditko me semble t il)..


La ressemblance entre Droom et Strange, j'y ai pensé, mais j'ai jugé plus pertinent d'attendre "Strange Tales 115" et le récit des origines pour l'évoquer.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 20 Août 2017, 10:40

Journey into mystery 94
Image
Date: Juillet 1963
Auteurs: Stan Lee, Robert Bernstein et Joe Sinnott
Titre: "Thor and Loki Attack the Human Race!"


Résumé

loki est enchaîné en Asgard et a un nouveau plan pour vaincre Thor: alors que l'armée américaine procède à un tir de missile, il utilise sa magie pour le détourner. Les officiels de l'armée, paniqués, lancent un appel à Thor sur toutes les radios. Le Dr. Don Blake finit par entendre l'appel, se transforme en Thor et fonce détruire le missile avant que celui-ci ne puisse exploser au sol.
C'est le moment que Loki attendait. Il attend que le marteau Mjolnir revienne vers Thor pour détourner l'attention de celui-ci. Le marteau le frappe à l'arrière du crâne, à l'endroit de la glande chromosomique (!), qui détermine la personnalité.
Le coup a donc changé Thor qui devient méchant et part immédiatement en Asgard libérer Loki. Les dieux sont stupéfaits et Odin lui-même ne comprend pas ce brusque changement de personnalité chez son fils.
Thor et loki se rendent sur Terre où ils s'amusent à semer le chaos. Une délégation des Nations Unies vient à leur rencontre et leur propose de venir au siège de l'ONU, car ils ont un message à transmettre à Odin.
Toutefois, Thor est à peine arrivée qu'une trappe s'ouvre sous ses pieds et son marteau le frappe à nouveau à l'arrière du crâne, alors qu'il chute.
Loki se demande comment les délégués de l'ONU ont pu comprendre comment soigner Thor, mais ceux-ci dévoilent leurs véritables identités: ce sont les dieux d'Asgard, Odin en tête, qui sont venus sur Terre.
Guéri, Thor vainc Loki et celui-ci est à nouveau enchaîné en Asgard tandis que les dieux effacent les dégâts causés sur Terre et font oublier aux Hommes les funestes événements.

Notes

Après Spider-man, l'annual des Fantastiques et le premier épisode de Dr. Strange, il faut avouer que ce numéro de "Journey into mystery" fait pâle figure. Il reste encore deux épisodes avant l'apparition des "Tales of Asgard" et quelques mois supplémentaires avant que Lee et Kirby ne reprennent le contrôle total de la série- qui change régulièrement de dessinateur pour l'instant- et que celle-ci, sous l'impulsion de Jack Kirby en particulier, ne prenne une tournure de plus en plus épique.
Pour l'heure donc, la série commence sérieusement à tourner en rond et la présence, une nouvelle fois, de Loki montre quand même la sérieuse difficulté des auteurs à trouver de nouveaux adversaires au dieu du tonnerre. C'est bien simple, Loki est présent dans 5 des 12 épisodes que compte la série à cette date, tandis que le reste des adversaires de Thor se compose d'extraterrestres (2 fois), de communistes (2 fois), d'un simple gangster (1 fois) et de l'Homme radioactif et de Zarrko qu'on n'a pas encore revu. Il y a donc un fort sentiment de redites qui commence à peser. Toutefois, on verra que les mois suivants, la série va tenter d'aller de l'avant et un certain nombre d'adversaires font faire leur apparition.
Par ailleurs, Jane Foster n'apparait pas et le triangle amoureux entre elle, Blake et Thor semble ne plus intéresser les scénaristes. Et si les dieux d'Asgard sont présents, les éléments mythologiques sont réduit au minimum. C'est toutefois mieux que le dernier épisode, mais pas encore suffisant pour faire décoller la série.
En bref, voici un épisode facilement oubliable. Le dieux du tonnerre cherche encore son identité et la série a besoin d'un sérieux coup de pouce pour décoller.

Prochainement: Sgt Fury and his Howling commandos 2
Dernière édition par Bruce Banner le 30 Août 2017, 20:51, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar fred le mallrat » 20 Août 2017, 12:53

Bruce Banner a écrit:
fred le mallrat a écrit:au debut on peut aussi voir que Strange a des traits asiatiques.. jusqu a l episode de son origine.. (qui elle ressemblera beaucoup à celle de Dr Droom de Lee/Kirby encré par ditko me semble t il)..


La ressemblance entre Droom et Strange, j'y ai pensé, mais j'ai jugé plus pertinent d'attendre "Strange Tales 115" et le récit des origines pour l'évoquer.


tu as raison.. bon courage d ailleurs car il faudra aussi parler de Druid..
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17960
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 22 Août 2017, 16:41

Sgt Fury and his Howling commandos 2
Image
Date: Juillet 1963
Auteurs: Stan Lee et Jack Kirby
Titre: "7 Doomed Men!"


Résumé

Alors que les Howling commandos reviennent tout juste d'une expédition en France, où ils ont participés au sabotage de U-Boat allemands, le capitaine Sawyer convoque Nick Fury pour lui assigner une nouvelle et capitale mission: dans la ville allemande de Heinemund, les allemands se sont lancés dans le projet de créer l'arme atomique, exactement comme les alliés le font dans le cadre du projet Manhattan. Il est donc impératif de les arrêter de crainte qu'ils ne devancent les alliés et remportent ainsi un avantage décisif dans le conflit. Pour ce faire, Fury et ses hommes doivent détruire leurs stocks d'eau lourde, élément sans lequel les nazis ne peuvent travailler.
Les Howling commandos se rendent en Allemagne en se faisant passer pour des marins pêcheurs, puis, après avoir neutralisé l'équipage d'un navire militaire, pour des soldats de la Kriegsmarine.
Arrivés en Allemagne, ils sont très vite démasqués car incapables de donner les mots de passe. Après bien des mésaventures, notamment la prise en otage de Dum Dum Dugan, l'un des leurs, et sa libération, les hommes de Fury doivent se rendre à l'évidence, ils sont loin de Heinemund et ne peuvent y parvenir sans se faire arrêter.
C'est alors qu'un des membres à une idée: un camp de concentration est situé à côté de la ville qu'ils recherchent. Il leur suffit de se faire arrêter et de s'y faire déporter. Ils pouront alors s'évader du camp et rejoindre la ville.
N'ayant pas d'autres choix, ils font semblant de se constituer prisonnier auprès d'une sentinelle allemande et, comme ils s'y attendaient, ils sont déportés au camp de Heinemund. La bas, ils y découvrent la triste réalité que vivent les détenus et cela renforce leur détermination à remplir leur mission et à vaincre les Nazis.
Ils s'évadent du camp et parviennent tant bien que mal au centre où les scientifiques nazis mènent leurs recherches. Après quelques péripéties, ils parviennent à détruire les stocks d'eau lourde et le centre lui-même finit par exploser tandis que les commandos rentrent en angleterre grâce à un sous-marin venu les récupérer.

Notes

Nouvel épisode pour Nick Fury et ses commandos. Pas grand chose à en redire mais je vais m'arrêter sur quelques éléments.
Tout d'abord, comme dans le premier épisode, les personnages manquent encore un peu de personnalités. "Sgt Fury" est pour l'heure la seule série de l'univers Marvel à mettre en scène autant de personnages dans une seule et même équipe et les auteurs ont un peu de mal à gérer tout ça. Malgré tout, quelques petits détails commencent à se mettre en place: le caractère de Nick Fury, brut de décoffrage mais fidèle à sa cause et à ses hommes, les rapports hiérarchiques entre Fury et le capitaine Sawyer, celui-ci rappelant constamment au premier qu'il est son supérieur, etc...tout ça sera développé par la suite, ainsi que les personnages et permettra à la série d'avoir une identité propre et bien affirmée.
Le second point porte sur le contenu même de l'épisode. Seule série de l'univers marvel à faire référence à la seconde guerre mondiale, les auteurs semblent avoir des recherches assez approfondi sur le sujet. Stan Lee et Jack Kirby sont tout deux des vétérans de cette guerre (comme d'autres chez Marvel, à cette époque, d'ailleurs) et il est possible que le sujet leur tient à coeur. Quoi qu'il en soit, cet épisode fait référence à deux faits Historiques: les camps de concentration (ce qu'évoque la couverture) et ce qu'on appelle communément la "bataille de l'eau lourde". Concernant les camps, c'est à ma connaissance l'un des rares comics de l'âge d'argent où le sujet est évoqué et, même si censure du comics code authority oblige, la représentation en est un peu édulcoré, c'est quand même une scène qui permet d'ancrer l'histoire dans une réalité Historique grave et de rappeler au lecteur ce qu'est le nazisme et ce pourquoi Fury et ses hommes combattent. Cette scène participe d'ailleurs également à la volonté de Marvel d'ancrer les personnages le plus possible dans la réalité. Quoi qu'il en soit, cette ancrage dans le réel fait la force de la série et on verra ainsi, au fil des épisodes, les commandos participer à la bataille d'okinawa où à la guerre du désert contre Rommel.
Au final, si la série est encore trop jeune pour avoir atteint sa maturité, elle nous offre ici un très bon épisode et est pleine de promesses pour la suite. Le ton est un peu différent des autres séries Marvel, même si Lee et Kirby savent apporter de l'humour et nous faire croire à toutes les situations, même les plus invraisemblables. Nick Fury est inconcestablement un personnage à fort potentiel et son arrivée dans le présent de l'univers Marvel n'est qu'une question de temps.

Prochainement: Tales of suspense 43
Dernière édition par Bruce Banner le 30 Août 2017, 20:51, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 25 Août 2017, 12:20

Tales of Suspense 43
Image
Date: Juillet 1963
Auteurs: Stan Lee, Robert Bernstein et Jack Kirby
Titre: "Iron man Versus Kala, Queen of the Netherworld!"


Résumé

Un accident survient dans la soufflerie du laboratoire de Stark industrie. La sécurité appelle Tony Stark. Ce dernier intervient en tant que Iron man pour mettre fin à la situation. Le calme revenu, Iron man prétexte devoir aller chercher Stark pour rejoindre son bureau et se changer. Ne craignant plus rien, Stark laisse son armure dans son bureau et rejoint ses employés.
C'est à ce moment que des incidents surviennent: un garde, puis un scientifique disparaissent mystérieusement aux yeux de tous. Puis Tony Stark est soudainement enveloppé d'une sorte de diamant et attiré dans les profondeurs de la Terre.
Sur place, il retrouve les deux employés disparus et est présenté à ses ravisseurs: ce sont des descendants des Atlantes, dont la cité a été submergé et s'est enfoncé au fil des siècles dans les profondeurs de la Terre, faisant d'eux les habitants de l'Inframonde. Kala, leur reine, souhaite envahir le monde de la surface et a kidnappé Stark pour qu'il les aide, grâce à ses inventions. S'il refuse, ses deux employés seront exécutés.
Stark n'a pas son armure et ne peut intervenir. Il feint d'accepter mais réclame un laboratoire et aucune ingérence dans son travail. Evidemment, Stark en profite pour se construire une seconde armure (identique à la première) et affronte Baxu, le général de Kala. Celui-ci n'approuve pas les idées de guerre de la reine et Iron man s'en fait un allié: il veut le pousser à prendre le pouvoir à la place de Kala.
Un combat s'engage contre la reine, mais Iron man parvient à la kidnapper et l'emmène jusqu'à la surface: là, elle constate alors que l'atmosphère Terrestre la vieillit et la rend hideuse. Elle comprend que son peuple ne peut vivre à la surface et elle accepte d'abandonner ses plans d'invasion.
Iron man la ramène en son royaume et la persuade d'épouser Baxu. Stark et ses deux employés sont libérés.

Notes

Très peu de choses à dire sur cet épisode, qui ne fait en rien avancer la série. Tout d'abord, le schéma me fait un peu penser à "Tales of Suspense 40" avec Gargantus. On repart donc dans une ambiance un peu science-fictionnel qui, honnêtement, ne colle pas trop avec le personnage. La série est toujours dans une phase de rodage et cela se ressent.
Le point à noter est toutefois l'apparition de Kala, reine de l'Inframonde (Netherworld en VO). D'après les chroniques de Marvel, le personnage serait inspiré de Ayesha, personnage du roman "Elle", de H.Rider Haggard. En soi, le personnage n'est pas inintéressant mais pas forcément très original non plus. On la reverra tout de même, notamment lorsqu'elle s'opposera à l'Homme taupe et à Tyrannus pour le contrôle de Subterranea, le monde souterrain dans l'univers Marvel.
En bref, un épisode d'Iron man sur lequel on peut passer très vite et qui ne vaut que pour l'apparition du personnage de Kala.

Prochainement: Tales to astonish 45
Dernière édition par Bruce Banner le 30 Août 2017, 20:52, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 26 Août 2017, 09:35

Tales to astonish 45
Image
Date: Juillet 1963
Auteurs: Stan Lee, Hernie Hart et Don Heck
Titre: "The Terrible Trap of Egghead!"


Résumé

Depuis sa défaite contre Ant-man, Egghead n'est plus que l'ombre de lui-même. Ayant perdu la mémoire, il erre dans divers foyers de sdf, répétant sans cesse que "les fourmis ont été trop fortes pour lui".
Un jour, deux hommes se réfuigent dans le foyer. Ils viennent d'échapper à Ant-man et à la Guèpe. La simple mention du nom du super héros fait soudainement revenir Egghead à la raison et celui-ci s'empresse de proposer aux deux autres une alliance pour vaincre leur ennemi.
Egghead, qui apprend l'existence de la Guêpe décide de kidnapper celle-ci et de l'utiliser comme appât pour piéger Ant-man. Il se fait passer pour un certain professeur Striker et donne plusieurs conférences d'entomologie. Afin de piéger la Guêpe, il vole un diamant très précieux puis, lors d'une conférence, cache l'objet volé dans une sorte de fausse ruche à proximité du public, où il espère que la Guêpe se laissera piéger en voulant aller récupérer le diamant.
Le plan marche et Ant-man vole au secours de sa compagne. Toutefois, malgré les pièges mis en place par le criminel- un Iguane pour le dévorer et un Fourmilier pour dévorer ses fourmis-, Pym parvient à libérer Janet et le duo parvient à vaincre les criminels. Egghead parvient toutefois à s'enfuir et jure de se venger.

Notes

Après l'épisode précédent qui introduisait le personnage de la Guêpe, voila encore une nouveauté pour la série puisque nous assistons au retour d'un ancien ennemi, une première pour Ant-man.
Le méchant est donc Egghead, apparu 7 mois plus tôt et qu'on avait laissé amnésique. En soi, ce n'est pas le méchant le plus charismatique de l'univers Marvel, mais son retour montre que les auteurs ont l'intention de faire de la série quelque chose de plus ambitieux. Ce ne sera pas forcément systématique, mais les épisodes suivants verront apparaître de façon régulière de nouveaux super vilains, faisant de Ant-man et la guêpe de véritables super héros et permettant aux personnages d'affronter des menaces un peu plus ambitieuses. Un bon point de ce côté là donc pour la série qui gagne grandement en intérêt (même si elle ne se hissera jamais au niveau de "The Fantastic four" où "Spider-man").
En ce qui concerne l'épisode en lui-même, il est assez correct et se lit bien sans être forcément transcendant. La fin suggère également que Pym et Janet ne sont pas encore véritablement un couple officiel mais que la jeune femme éprouve de forts sentiments amoureux sans que lui n'ose dévoiler les siens. On retrouve donc le schéma de l'éternel amour impossible qu'on retrouve dans diverses séries et qui durera ici quelques épisodes.
En bref, un épisode correct pour Ant-man et la Guêpe, dont la série connaîtra une nouvelle avancée quatre mois plus tard lorsque Pym deviendra Giant-man.

Prochainement: The Fantastic four 16
Dernière édition par Bruce Banner le 30 Août 2017, 20:53, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 30 Août 2017, 16:55

The Fantastic four 16
Image
Date: Juillet 1963
Auteurs: Stan Lee et Jack Kirby
Titre: "The Micro-World of Doctor Doom!"


Résumé

De curieux incidents ont lieu au Baxter building. Tour à tour, chaque membre des Fantastiques se trouve provisoirement réduit à une taille minuscule, avant que tout ne revienne à la normale.
Reed Richards souhaite demander de l'aide à Ant-man. Après tout, c'est lui le spécialiste de la "miniaturisation".
Pym apprend bientôt la nouvelle grâce à ses fourmis et il se rend immédiatement au QG des Fantastiques. Après avoir été mis au courant du problème, il confie à l'équipe un échantillon de sérum qui leur permettra de retrouver leur taille en cas de problèmes.
La vie reprend son cours. Reed teste un nouvel antidote pour redonner à la Chose une apparence humaine et, alors que celui-ci suggère à son coéquipier de soigner la cécité d'Alicia, une voix se fait entendre. Elle avertir l'équipe de se méfier de Fatalis.
Reed a alors une idée: la dernière fois qu'ils ont vu Fatalis, celui-ci avait rétréci jusqu'à devenir microscopique. Ils vont donc réduire leur taille- grâce au sérum de Pym- et partir dans l'infiniment petit à la recherche du criminel dont ils suspectent qu'il est responsable des derniers événements.
Ils atterrissent très vite dans le Micro-monde, où Fatalis à pris le pouvoir. Ils sont capturés et placés en détention avec le roi et la reine de cette dimension qui leur apprennent que Fatalis veut les vendre comme esclaves.
Pendant ce temps, Ant-man est retourné au labo des Fantastiques et a suivi la trace de l'équipe. Il parvient à son tour dans le Micro-monde mais est capturé également.
Toutefois, les Fantastiques, depuis leur prison, sont parvenus à s'évader et l'Invisible libère discrètement Ant-man. Ensemble, les cinq super héros affrontent Fatalis qui s'enfuie et retourne dans son monde. Les Fantastiques et Ant-man le suivent, espérant bien pouvoir l'arrêter...

Notes

Au fur et à mesure que j'avance dans ces chroniques, il devient clair qu'on peut, à l'été 1963, séparer l'univers Marvel en 3 catégories: la première, avec Spider-man (et plus tard Docteur Strange), est constitué des séries créés par Ditko et nous offre des récits assez matures sur le plan scénaristique mais un peu en marge du reste (Spider-man et Strange seront d'ailleurs les seuls à ne pas faire partie des Avengers au départ). La deuxième catégorie est constitué des personnages comme Thor où Iron man. Ce sont des séries assez secondaires, moins travaillés et avec des personnages qui sont encore un peu bancal dans leur caractérisation. Et, enfin, nous avons la troisième catégorie: Les 4 Fantastiques de Lee et Kirby qui forment le coeur de cet univers naissant. C'est en effet dans cette série que sont apparus les premiers crossovers (Fantastic four 12), les premiers super vilains (Fatalis) et surtout, c'est dans cette série que l'on va voir apparaitre un nombre incroyables de concepts qui vont faire date (on le verra surtout à partir de 1965-1967).
L'épisode dont il est question maintenant ne déroge pas à cette règle car il nous offre la première apparition d'Ant-man hors de sa série régulière, le retour d'un super vilain de premier ordre et la première apparition d'un nouveau concept: le Microvers.
Commençons par Ant-man. C'est le troisième crossover officiel depuis "Fantastic four 12". Clairement, le but est le même que pour Hulk: faire connaître le personnage à un plus large public. Quoi qu'il en soit, les rencontres entre héros commencent à s'étoffer et surtout la continuité est affiné puisque le personnage de la Guêpe, tout juste apparue le mois précédent est également dans cet épisode. Pym et Janet sont désormais indissociables, même si cette dernière joue ici un rôle de figuration et qu'il faudra attendre "The Avengers" pour que le couple gagne ses lettres de noblesse en dehors de leur série. Reste que pour la première fois depuis "Fantastic four 1", le changement dans une série s'est répercuté dans une autre série. En 1963, c'est nouveau et ça montre la volonté des auteurs de créer une continuité de plus en plus solide.
Côté méchant, nous avons le retour de Fatalis. Pour le coup, c'est le seul point décevant car le personnage a été mieux utilisé par le passé et sa "défaite" puis sa fuite paraît un peu baclé. En fait, l'épisode suivant étant la suite directe de celui-ci, on verra que Fatalis y jouera un meilleur rôle. Je suppose que Lee et Kirby avait d'abord besoin de récupérer le personnage avant d'en faire quoi que ce soit et qu'il leur fallait pour ça, trouver une excuse pour justifier sa réapparition, ce qui amène au sujet de cet épisode: le Micro-monde (qui sera plus tard renommé Sub-atomica et qui fait partie du Microvers).
Cette idée n'est pas foncièrement la plus géniale de Lee et Kirby - dans l'épisode, on n'en apprend pas grand chose d'ailleurs, si ce n'est qu'il s'agit d'un monde situé dans l'infiniment petit-, mais là où l'idée est intéressante, c'est qu'elle va ouvrir des portes qui amèneront à d'autres idées, notamment le fait que ce "micro-monde" n'est qu'une partie d'un vaste "Microvers" auquel on ne peut accéder qu'en rétrécissant à l'infini, et qui permettront de développer d'autres "Micro-mondes" et bien des personnages (Jarella, par exemple).
En bref, voici un très bon épisode des quatre Fantastiques- qui développe également un peu les personnages, notamment la relation entre la Chose et Alicia- et qui prouve que la série est en pleine montée créatrice.


Voila...c'est avec cette chronique de "Fantastic four 16" que nous terminons le mois de Juillet 1963. Nous entamerons bientôt Août avec..."Fantastic four 17". En effet, ce dernier est la suite directe du précédent et je vais essayer de m'attacher à chroniquer les épisodes dans l'ordre chronologique le plus précis (je l'avais déjà fait avec "Fantastic four 13 et 14"). Ce sera évidemment très vite impossible, eu égard aux nombreux récits qui s'étaleront sur plusieurs mois, mais pour 1963- début 1964, c'est encore possible :wink:

Prochainement: The Fantastic four 17
Dernière édition par Bruce Banner le 01 Sep 2017, 12:39, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 01 Sep 2017, 12:33

The Fantastic four 17
Image
Date: Août 1963
Auteurs: Stan Lee et Jack Kirby
Titre: "Defeated by Doctor Doom!"


Résumé

Les Fantastiques et Ant-man sont de retour au Baxter building et alors que l'homme fourmi part rejoindre la Guêpe, le quatuor se met à la recherche de Fatalis, qui s'est échappé du Micro-monde. Toutefois, tout leurs efforts sont vains.
Reed décide d'attendre que Fatalis se manifeste de lui-même. Alors que le groupe tente de sortir de l'immeuble, ils sont abordés par un groupe de fans et ne savent pas comment faire pour les éviter. Un gardien, arrivé inopinément, leur permet de passer par une sortie de service.
Cependant, les Fantastiques ignorent que le gardien est en réalité Fatalis déguisé qui a discrètement collé un traceur sur chacun d'eux et les fait suivre par des sortes d'etocplasmes flottant. Son but est de les observer et de semer la confusion, ce qui marche jusqu'à ce que Reed découvre la présence des traceurs et les désactive.
Toutefois, Fatalis a un plan: après avoir bien observé la Chose, il compte se servir d'Alicia Masters pour les vaincre. Il kidnappe celle-ci et l'emmène dans un laboratoire flottant qui, vu du sol, ressemble à un nuage. Les Fantastiques sont vite au courant de la situation et Fatalis les menacent: s'ils interviennent, New York est condamné. Puis, le super vilain contacte le gouvernement américain et exige de pouvoir y entrer. Le président Kennedy s'y refuse.
Fatalis lance alors les hostilités contre le pays. Le chaos s'installe et même l'URSS s'en inquiète car, après tout, Fatalis pourrait les attaquer également.
Reed a toutefois une idée: il sait que les traceurs de Fatalis ont servi à enregistrer les structures moléculaires de leurs corps et qu'en conséquence, s'ils approchent du vaisseau, ils seront désintégrés automatiquement par les armes de défense qui ont été calibrés pour ça. Le leader des Fantastiques décide que leur seule chance est de modifier provisoirement l'apparence de la Chose, afin qu'il puisse passer les défenses.
Reed parvient à créer un nouveau sérum et la Chose, redevenu Ben Grimm réussit à atteindre le vaisseau et à détruire les armements. Le vaisseau étant immense, l'équipe décide de se séparer. Ils tombent toutefois chacun dans un piège dont ils se libèrent in extrémis.
Les Fantastiques parviennent enfin devant Fatalis, tandis que L'invisible libère Alicia. Devant l'impossibilité de les vaincre, le super vilain saute du vaisseau et semble aller s'écraser sur le sol.
Les Fantastiques et Alicia célèbrent leurs retrouvailles et sont rassurés de voir que tout le monde va bien.

Notes

Suite et fin du précédent épisode. L'intérêt de celui-ci est qu'il donne à Fatalis un rôle de meilleur envergure que dans l'épisode 16. Ce qui me fait dire que sa présence dans celui-ci était une sorte de parenthèse afin de justifier son retour et de préparer l'épisode dont il est question dans cette chronique.
Ant-man s'en va également au tout début. Jusqu'à présent, les crossovers ne s'étalent pas sur plus d'un épisode et il faudra attendre encore quelques mois pour que Stan Lee et Jack Kirby lancent un crossover sur deux épisodes, lorsque les Fantastiques et les Avengers s'uniront contre...Hulk! Toutefois, l'idée de démarrer un épisode là où s'arrête le suivant se développe de plus en plus (c'est la troisième fois pour les Fantastiques) et le fait de prolonger les enjeux scénaristiques au delà d'un seul comics annonce un peu les sagas en plusieurs épisodes qu'on verra apparaître par la suite (notamment avec les Inhumains, où la trilogie de Galactus).
Pour le reste, cet épisode est assez intéressant car il développe encore un peu les personnages: La Chose s'accepte tel qu'il est grâce à Alicia et leur relation de couple s'intensifie. Idem pour Reed et Sue. On notera d'ailleurs que celle-ci parvient à tenir en respect Fatalis à elle seule grâce à une prise de judo (qu'elle maitrise très bien visiblement) et c'est sans doute la première fois qu'elle tient un rôle aussi déterminant en fin d'épisode. C'est donc un très bon point, d'autant que Lee et Kirby intensifieront bientôt les pouvoirs du personnages en lui donnant la capacité de générer des champs de force.
Enfin, on remarquera la présence de Khrouchtchev et Kennedy, les deux leaders de l'URSS et des Etats-Unis à l'époque. Ce n'est pas la première fois qu'on les aperçoit mais, la scène où Kennedy (dont on ne voit que les cheveux) refuse l'ultimatum de Fatalis en prononçant des mots de fermetés envers ses ministres m'a paru être une référence appuyé à la crises des missiles de Cuba, qui avait eu lieu quelques mois plus tôt et où Kennedy avait eu une attitude équivalente. La présence des chefs d'Etat illustre en tout cas la volonté de Lee d'ancrer les histoires dans un contexte le plus réel possible.
Voila pour cet épisode, d'une assez bonne qualité par ailleurs. Les Fantastiques sont décidément en de bonnes mains avec Lee et Kirby.

Prochainement: Journey into mystery 95
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 02 Sep 2017, 09:20

Si vous suivez toujours le sujet, sachez que c'est la 70ème chronique :)

Journey into mystery 95
Image
Date: Aoû 1963
Auteurs: Stan Lee, Robert Bernstein et Joe Sinnott
Titre: "The Demon Duplicators!"


Résumé

Thor est en Asgard sur ordre d'Odin. La sécheresse frappe et les dieux ont besoin de l'aide de Thor pour faire tomber la pluie. Le dieu du tonnerre n'a aucun mal à remplir sa mission. Celle-ci accomplie, il s'en retourne sur Terre où il doit participer à la présentation d'un androïde créé par le Dr. Blake, conjointement avec le le professeur Zaxton, un éminent physicien.
L'androïde bénéficie à la fois d'une intelligence extraordinaire et d'une invulnérabilité. Dupliqué, lui et d'autres du même genre seront utilisés en tant que soldat en cas de conflit nucléaire. Toutefois, un incident survient et l'androïde prévient qu'il est sur le point d'exploser. Thor sauve la situation mais ne peut empêcher la destruction de l'androïde et peste intérieurement contre Zaxton dont il estime que la négligence est à l'origine de l'incident.
Thor se retransforme en Don Blake et rentre à son cabinet où il retrouve Zaxton. Celui-ci vient d'inventer une machine à dupliquer. Il veut l'aide de Blake pour réussir à dupliquer un être humain. Blake est stupéfait. Il pensait Zaxton honnête et découvre que celui-ci est sans scrupules. Pire encore, il a capturé Jane Foster pour obliger le docteur à l'aider. C'est également lui qui a volontairement détruit l'androïde de Blake.
Ce dernier est bloqué. Il ne peut se transformer en Thor devant Zaxton et feint donc d'accepter de l'aider. Il tente de profiter d'un moment d'absence du scientifique corrompu mais, au moment où la transformation s'effectue, il est découvert. Zaxton en profite immédiatement pour dupliquer Thor et le dieu du tonnerre doit s'affronter lui-même...
Le dieu asgardien comprend vite qu'il n'a rien à craindre de son double...ce n'est qu'une copie, une ombre de lui-même. Et surtout, les doubles ont une particularité: ils sont l'exact inverse de l'original au niveau du caractère. Thor vainc son double et s'en retourne vers Zaxton.
Celui-ci crée un double de lui-même afin de tromper Thor mais il fait accidentellement tomber la machine d'un pont et, dans sa volonté de le récupérer, tombe également. Il meurt sur le coup. Thor, comprenant que le double de Zaxton est son inverse, donc honnête, décide que les choses sont bien et que le monde a perdu un sombre individu pour gagner un homme de bien.
Le dieu du tonnerre libère Jane Foster et s'en retourne sur Asgard, arrêter la pluie qu'il a déclenché en début d'épisode.

Notes

Curieux épisode que celui-ci avec une histoire qui tente d'aller de l'avant mais côtoie sans cesse du bon et du mauvais et au final ne mène nulle part.
Si je commence par le bon côté, on a Blake pris en otage, incapable de faire appel à Thor pour sauver la situation où encore le fait que son identité soit découverte. Ce à quoi je rajouterais le passage sur Asgard où, bien que cette idée de sécheresse soit étrange (on a d'ailleurs l'impression qu'Odin a besoin de son fils et est lui-même impuissant), elle aurait pu amener à une trame scénaristique intéressante avec un royaume d'Asgard en déclin où menacé. Malheureusement, et c'est par là que je commencerais le mauvais, cette idée n'est pas développé et c'est à se demander si tout n'a pas été rajouté in extremis pour rappeler que Thor est lié à Asgard.
Le méchant n'est guère intéressant et n'est pas appelé à revenir et si Jane Foster fait enfin son retour dans la série, son rôle est inexistant.
A bien y regarder, on a l'impression que cette histoire, comme on l'a vu pour d'autres séries (Tales of Suspense 40, par exemple), n'a pas réellement été écrite pour le personnage. On a plus l'impression d'un scénario quelconque, conçu pour être publié en anthologie comme "Journey into mystery" où "Strange Tales", etc...auquel on aurait rajouté Thor et deux-trois scène en Asgard afin d'étoffer le tout.
Bref, vivement que Lee et surtout Kirby reprennent la main sur une série qui en a grand besoin. Pour l'heure, on peut louer l'effort des scénaristes d'essayer autre chose- l'identité de Thor dévoilé, Asgard en péril-, mais au final rien n'est développé et la série n'avance donc toujours pas.

Prochainement: Stranges Tales 111
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar fred le mallrat » 02 Sep 2017, 12:16

arruziel a écrit:Il est a noté que cette épisode avec la 1ère apparition des Skrull ne fut jamais publié par LUG alors qu'il aurait dut logiquement être traduit dans le Fantask N°01 de 02/1969 à la suite du 1er épisode des Fantastiques et ne fut pas non plus traduit dans les Albums Une Aventure des Fantastiques qui plus tard rééditèrent une bonne partie des premiers épisodes des Fantastiques.
Il fallut attendre 01/2003 soit plus de 30 ans et le Tome N°01 de l'Intégrale des Fantastic Four par PANINI pour enfin pouvoir lire ce Fantastic Four #2 en Français.


Je me suis permis de faire de la pub sur Facebook pour ce superbe thread.
P. Marcel m'indique

on avait pu le suivre en 1973 en feuilleton dans France-Soir, où il avait été publié une page par jour, après le FF n°1. J'avoue ne plus me souvenir vraiment s'ils avaient aussi publié le FF n°3 — je crois que oui.

J'avais donc acheté France-Soir pendant deux mois et demi pour lire cet épisode.
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17960
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Pipo » 02 Sep 2017, 16:12

Trop bien ce topic ! supercool
Image
Avatar de l’utilisateur
Pipo
Entité Cosmique
 
Messages: 7574
Inscrit le: 12 Nov 2010, 11:11
Localisation: Au bord de l'Alkali-Lake

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 02 Sep 2017, 16:58

Pipo a écrit:Trop bien ce topic ! supercool


Merci :)
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar arruziel » 02 Sep 2017, 17:04

fred le mallrat a écrit:
arruziel a écrit:Il est a noté que cette épisode avec la 1ère apparition des Skrull ne fut jamais publié par LUG alors qu'il aurait dut logiquement être traduit dans le Fantask N°01 de 02/1969 à la suite du 1er épisode des Fantastiques et ne fut pas non plus traduit dans les Albums Une Aventure des Fantastiques qui plus tard rééditèrent une bonne partie des premiers épisodes des Fantastiques.
Il fallut attendre 01/2003 soit plus de 30 ans et le Tome N°01 de l'Intégrale des Fantastic Four par PANINI pour enfin pouvoir lire ce Fantastic Four #2 en Français.


Je me suis permis de faire de la pub sur Facebook pour ce superbe thread.
P. Marcel m'indique

on avait pu le suivre en 1973 en feuilleton dans France-Soir, où il avait été publié une page par jour, après le FF n°1. J'avoue ne plus me souvenir vraiment s'ils avaient aussi publié le FF n°3 — je crois que oui.

J'avais donc acheté France-Soir pendant deux mois et demi pour lire cet épisode.


J'avais effectivement oublié, alors que pourtant je connaissais cette publication dans France-Soir mais je pense pas que beaucoup de personne à cette époque ai lu et conservé cette histoire des FF édité dans un journal.
Des hommes mourront pour cela, dit-il froidement (Solomon Kane).
Robert Ervin HOWARD
Avatar de l’utilisateur
arruziel
Entité Cosmique
 
Messages: 1076
Inscrit le: 23 Déc 2011, 20:37

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 04 Sep 2017, 16:40

Strange tales 111
Image
Date: Août 1963
Auteurs: Human Torch: Stan Lee, Ernie Hart et Dick Ayers/Docteur Strange: Stan Lee et Steve Ditko
Titre: "Fighting to the Death with the Asbestos Man!"/"Face-to-Face with the Magic of Baron Mordo!"


Résumé

* Ce comics contient un épisode de la Torche Humaine et un épisode de Docteur Strange.

- Human Torch: Le professeur Orson Kasloff est un grand scientifique qui travaille pour le compte d'une compagnie privée et qui souhaite se lancer dans le crime organisé. Il estime en effet qu'il gagnera bien plus d'argent de cette façon que grâce à son salaire. Il en est convaincu: son génie lui permettra de cambrioler banques où bijouteries avec une facilité déconcertante.
Toutefois, sa première tentative tourne court. l'alarme retentit et il s'en faut de peu qu'il soit arrêté. Kasloff réalise qu'il n'a pas "d'expérience" et qu'il lui faut l'aide de vrais criminels. Cependant, il subit là aussi un échec, aucun gangster ne souhaitant travailler avec un obscur inconnu qui ne présente guère d'allure.
Kasloff souhaite alors gagner la confiance du milieu du crime. Alors qu'il cherche une idée pour ce faire, la Torche Humaine passe à proximité et arrête des cambrioleurs. Kasloff décide que vaincre la Torche sera son moyen de parvenir à ses fins.
En tant que scientique, il comprend qu'il lui faut se protéger du feu et empêcher son adversaire d'en user contre lui. Aussi, il décide de se confectionner une combinaison entièrement recouverte d'amiante ("Asbestos" en Anglais, d'où son nom), puis il envoie une lettre de défi à Johnny Storm.
Reed Richards conseille Johnny de ne pas répondre bêtement à ce genre d'ultimatum, mais Kasloff insiste et Johnny finit par craquer, ne supportant pas que l'autre le traite de lâche.
Les deux adversaires se rencontrent mais le combat tourne vite à l'avantage d'Asbestos man et Johnny est battu devant des journalistes qui ont été conviés pour l'occasion.
Profondément déprimé, le jeune héros à du mal à se remettre de sa défaite mais sa soeur lui conseille de ne pas se laisser abattre et de réfléchir à un moyen de vaincre Asbestos man.
Johnny est décidé et il repart au combat. Il parvient à faire fondre le sol sous les pieds de Kasloff et en chauffant continuellement la combinaison de son adversaire, il finit par priver celui-ci d'oxygène. Sous peine de suffoquer, Kasloff est obligé de se rendre. Johnny Storm a gagné la bataille.

- Docteur Strange: Dans un chateau fortifié en Europe, le baron Mordo, un sorcier souhaite se venger de son maître, le seul qui soit plus puissant que lui. Il envoie son corps astral au Tibet, dans la demeure du maître, et hypnotise un serviteur pour l'obliger à verser du poison dans la boisson destinée à celui-ci.
Au même moment, le dr Strange souhaite entrer en contact avec le maître. N'ayant pas de réponses, il envoie son corps astral et tombe sur Mordo qui veut soutirer des secrets de magie noire au maître qu'il vient d'empoisonner. Un combat s'engage et Strange parvient à soigner le maître grâce à son amulette. Toutefois, il ne parvient pas à vaincre Mordo.
Strange prévient alors: son amulette peut le conduire directement au chateau de Mordo. S'il y arrive avant celui-ci, il empêchera son corps astral de revenir dans son corps. Effrayé, le corps astral de Mordo file au plus vite vers son corps, Strange sur ses pas, et y parvient in extrémis. Strange se réjouit. Il s'agissait seulement d'un leurre visant à faire partir Mordo. En conséquence, le maître est sauvé et Mordo n'a rien gagné. Strange l'immobilise par magie, le temps que lui-même puisse s'en aller et Mordo jure qu'il se vengera.

Notes

Et nous revoila en compagnie de la Torche Humaine et du Docteur Strange. Je vais donc parler des deux séries, en commençant par la Torche qui est encore, pour le moment, la série principale du magazine.
Il y a deux éléments à retenir. Premièrement, cet épisode nous offre la première (et quasiment dernière) apparition d'Asbestos man, l'Homme amiante, donc, qui est le méchant principal de l'épisode. En soi, il n'a rien de très original, on est dans la droite lignée du scientifique corrompu comme on en a déja vu dans divers autres chroniques. Pour l'anecdote, ce n'est pas non plus la première fois qu'un super vilain lié à l'amiante surgit dans une parution de l'éditeur puisqu'en 1947, était apparu le personnage de "Asbestos Lady", une adversaire de la première Torche Humaine, Jim Hammond. Face au feu, l'amiante a effectivement des propriétés ignifuges. Malheureusement, elle est aussi hautement cancérigène, ce que les médecins et le grand public ignoraient à l'époque. Et c'est là où finalement, ce personnage d'Asbestos man, qui aurait pu tomber dans les limbes de l'oubli comme tant d'autres, connait un destin particulier puisqu'il réapparait bien plus tard, dans "Fear Itself: The home front 6", en 2011, où on apprend qu'il est atteint d'un cancer à cause de son costume en amiante. Curieux personnage donc, dont la seule gloire aura été d'avoir un costume toxique...
Deuxièmement, cet épisode est assez intéressant car il fait évoluer fortement le personnage de Johnny Storm. Celui-ci commence à être plus réfléchi et on notera que le personnage se rapproche un petit peu de Peter Parker lorsqu'il est vaincu par son adversaire, avant de reprendre confiance en lui. L'inverse sera d'ailleurs vrai aussi puisque Peter Parker et Johnny Storm commenceront un peu à évoluer en parallèle, l'un devenant plus responsable, et l'autre prenant confiance en lui. Les deux vont d'ailleurs entretenir une amitié et on les reverra ensemble avant la fin de l'année 1963 dans l'annual de "Strange Tales". Bref, pour en revenir à l'épisode, on s'éloigne donc du Johnny tête brulée et totalement impétueux des débuts pour arriver à un personnage plus adulte et responsable. Un point assez intéressant de ce côté même si, l'épisode ne faisant que 13 pages, tout cela est expédié de façon un peu trop rapide. Voila donc un épisode qui vaut pour l'évolution de Johnny Storm, même si Asbestos man n'est pas un méchant de premier ordre.
Passons maintenant à Docteur Strange. C'est le deuxième épisode et le dernier avant le mois de Novembre. Comme je le disais dans la précédente chronique de "Strange Tales", le personnage a vraisemblablement été publié à titre d'essai. Surement que les réactions ont du être très positives car le personnage va revenir après seulement deux mois d'absence. Il est possible également que Ditko n'avait dessiné que deux épisodes à cette date et que le délai de deux mois tient aussi au besoin d'en réaliser d'autres avant de lancer une publication suivie.
Bref, si cet épisode est un peu moins mémorable que le premier, il reste en revanche dans la même veine. L'élément marquant est évidemment l'apparition de Mordo. On ne sait pas encore grand chose sur lui, si ce n'est qu'il a un chateau en Europe et qu'il a été élève du maître (l'ancien, donc, qui ne sera nommé ainsi que plus tard) mais on sent déjà un immense potentiel et il va très vite s'imposer comme le principal ennemi de Strange.
Pour l'heure, si cet épisode comporte encore quelques défauts, notamment les personnages qui se combattent à coup de poings et non par le biais de la magie, où encore le fait qu'on n'apprend rien de plus sur Strange (pas même son prénom), il n'en est pas pour autant dénué de qualité. La série est pleine de promesses et à la lecture de cet épisode, on n'attend qu'une chose, la suite...

Prochainement: Tales of suspense 44
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 07 Sep 2017, 17:21

Tales of Suspense 44
Image
Date: Août 1963
Auteurs: Stan Lee, Robert Bernstein et Don Heck
Titre: "The Mad Pharaoh!"


Résumé

Tony Stark se rend en Egypte aider un de ses amis, qui est archéologue. Celui-ci cherche à localiser la tombe du roi Hatap, et souhaite l'aide de Tony pour accélérer le travail. Toutefois, Stark ne peut rien faire de plus et lui propose l'aide d'Iron man (dont il prétend être un ami).
Après une soirée au Caire où Tony manque de faire un malaise, faute d'avoir rechargé sa plaque thoracique, Iron man se rend au chantier de fouilles. Il localise très vite la tombe et la momie d'Hatap est extraite de son sarcophage.
Bientôt un bruit court sur le chantier: la momie a disparu. Stark n'a pas le temps de réagir que Hatap surgit derrière lui, bien vivant. L'Histoire officielle le prétend mort depuis 2000 ans après avoir affronté les troupes de Cléopâtre, mais il a en réalité simulé son décès afin d'entrer en léthargie pendant deux millénaires. Il s'est réveillé et compte bien retourner dans le passé afin d'affronter à nouveau la reine d'Egypte et la vaincre. Il emmène avec lui Stark car il a besoin de l'aide d'un des plus grands esprits du XXème siècle.
Hatap frotte deux fois une amulette et les deux hommes sont projetés dans l'Egypte antique. Toutefois, Stark fausse très vite compagnie à Hatap et, après avoir revêtu l'armure et défait une armée Romaine qui assiégeait le palais de Cléopâtre, il parvient à rencontrer la reine en personne. Iron man prévient celle-ci de l'arrivée d'Hatap et promet de l'aider.
Le combat est très rapide: Iron man vainc facilement les troupes de Hatap, tandis que ce dernier, qui a laisser glisser son amulette, s'empale sur une épée en voulant précipitamment la récupérer.
Cléopâtre, sous le charme, demande à Iron man de rester, mais celui-ci refuse et retourne au XXème siècle en promettant à la reine qu'il ne l'oubliera pas.

Notes

Voici surement l'un des épisodes d'Iron man les plus décalés. Et dont le but principal est de miser sur le sujet le plus populaire du moment...Cléopâtre.
Je m'explique. Au début des années 1960, le Peplum est un genre très populaire dans le cinéma Hollywoodien et de nombreuses productions sortent à intervalles réguliers.
Or, en 1963, sort "Cléopâtre" avec Elizabeth Taylor dans le rôle titre. Retraçant la vie de la célèbre reine, le film a surtout fait parler pour son tournage rocambolesque et son coût astronomique (au point que la Twentieth century Fox a frôlé la faillite). La presse s'est bien évidemment fait l'écho de tout ça et personne n'avait donc pu passer à côté de ce film.
Partant de là, il est clair que cet épisode, sorti à peu près au même moment, tente de surfer sur la vague. En soi, le procédé n'a rien de très choquant (par exemple, "Nick Fury, agent of Shield" sera créé en partie pour répondre à la mode des films de James Bond) et le thème des voyages dans le temps n'est pas très neuf non plus (Thor, par exemple, s'est déjà rendu dans le futur).
Mais il faut bien admettre que toute cette histoire paraît plus ridicule qu'autre chose et Iron man est clairement en décalage avec tout le reste. La série n'a toujours pas d'identité bien affirmé et notre héros virevolte d'un scénario à l'autre sans trop savoir où il va. Néanmoins, l'épisode suivant va amener une première rupture dans cette période chaotique avec l'apparition de Pepper Potts et Happy Hogan, offrant au personnage un début d'entourage familier et régulier.
Au final, il ne reste qu'un épisode sur lequel on passe très vite et que la suite de la série va de toutes façons faire oublier.

Prochainement: Tales to astonish 46
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 08 Sep 2017, 12:11

Tales to astonish 46
Image
Date: Août 1963
Auteurs: Stan Lee, Hernie Hart et Don Heck
Titre: "...When Cyclops Walks the Earth"


Résumé

Ant-man et la Guêpe s'ennuient quelque peu. La ville est calme depuis un petit moment et la criminalité est au plus bas. Pym décide qu'un peu de vacances leur ferait du bien et le jeune couple s'envole vers la Grèce.
A leur arrivée, ils remarquent que la population semble terrorisé et aucun marin n'accepte par ailleurs de les emmener vers les îles. Ils finissent toutefois par apprendre qu'un monstre géant sèmerait la terreur dans les environs, capturant navires et équipages.
Pym et Janet louent un petit voilier et voguent eux-mêmes vers l'île où aurait été aperçu le monstre. Alors qu'ils patrouillent en tant que ant-man et la Guêpe, leur voilier est soudainement saisi par un gigantesque cyclope qui, une fois le bateau dans les mains, s'en va sans même apercevoir les deux super héros.
Intrigués, Pym et Janet le suivent et comprennent que le cyclope n'est qu'un gigantesque robot construit par des extraterrestres. Ceux-ci ont effectués des tests sur les marins qui ont été capturés et en concluent que l'Humanité est une espèce inférieure. Ils préparent donc la colonisation de la planète.
La guêpe affronte les extraterrestres tandis que Ant-man tente de prendre le contrôle du robot cyclope, afin qu'il ne puisse pas tuer les prisonniers où venir en aide aux aliens. Après bien des péripéties, ceux-ci sont vaincus et Pym parvient in extrémis à comprendre le fonctionnement du robot.
Les extraterrestres fuient en vitesse vers leurs vaisseaux et quittent la Terre, persuadés d'avoir sous-estimé les Humains. Enfin, Ant-man ordonne au robot de s'enfoncer dans l'océan, où il finit par disparaître à jamais.
Le couple de super héros rentre à New York, avec la promesse de ne plus prendre de vacances.

Notes

Dernière chronique pour le mois d'Août 1963 et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on ne finit pas sur une très bonne note.
J'ai d'ailleurs très peu de choses à dire sur cet épisode. je vais toutefois m'arrêter sur un point. Si vous vous souvenez bien des chroniques précédentes, vous avez peut-être remarqué que cette histoire ressemble un peu à celle de "Tales of suspense 40". Dans les deux cas, nous avons un robot géant contrôlé par des extraterrestres dans le but de préparer une invasion. Et nous verrons plus tard que le thème du "monstre géant" extraterrestre où créé par eux se retrouvera plus où moins dans d'autres épisodes comme "Tales to astonish 58" et "The X-men 40". J'insiste un peu sur ce détail car l'idée de copier des scénarios déjà utilisé en mofidiant seulement quelques détails s'est déjà vue, notamment chez DC Comics dans les années 50, et on voit ici que Marvel n'échappe pas à la règle (d'ailleurs, certains des premiers épisodes de Captain america dans "Tales of suspense" seront plus où moins repris de la série "Captain america comics" des années 40). Détail amusant donc, qui montre aussi que toutes les séries n'égalaient pas "Fantastic four" où "Amazing spider-man" en ce qui concerne le soin apporté aux scénarios.
Au delà de ça, il n'y a rien de mémorable. Un petit accident de parcours pour Ant-man et la Guêpe car dans les mois suivants, ils vont rencontrer divers nouveaux ennemis et nous offrir des épisodes plus intéressants, dans la lignée des deux précédents. Sans compter le changement qui s'opérera avec "Giant-man".


Voila. Août 1963 est désormais fini et nous entamerons très bientôt le (très chargé) mois de Septembre. Sans doute l'un des mois les plus importants de l'Histoire de l'éditeur car deux nouvelles séries vont faire leur apparition dans l'univers Marvel: "The Avengers" et "X-men" :D
Nuff' said.


Prochainement: The amazing Spider-man 4
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 10 Sep 2017, 12:17

The amazing Spider-man 4
Image
Date: Septembre 1963
Auteurs: Stan Lee et Steve Ditko
Titre: "Nothing can stop...the Sandman!"


Résumé

Alors que Spider-man effectue une ronde dans New-York, il tombe sur trois individus qui s'apprêtent à dévaliser une bijouterie. Il les arrête aussitôt mais les trois délinquants se moquent de lui: il ne peut rien contre eux car il a commis la bêtise de les arrêter avant qu'ils n'entrent dans la boutique et ne commettent donc un délit.
Spider-man ne peut que s'en aller en laissant les individus en liberté. Dans sa colère, il maudit Jameson qu'il accuse de monter les habitants de New-York contre lui. Et alors qu'il sort des locaux du Daily Bugle, où il s'est amusé à entoiler le fauteuil de Jameson pour se venger, il tombe sur un individu qui tente d'échapper à la police.
Spider-man intervient mais ne peut rien faire. L'individu se présente comme étant l'Homme-sable et son corps peut effectivement se transformer à volonté en ce minéral. Pire encore, pendant le combat, Spider-man déchire son masque. Effrayé à l'idée qu'on puisse voir son visage, notre héros fuit sous les rires de son adversaire.
De retour chez lui, et alors que Peter Parker recoud (non sans mal) son costume, un flash info passe en direct afin d'informer sur l'évasion de Flint Marko, connu sous le nom de l'Homme sable depuis qu'une explosion atomique le surpris alors qu'il était sur une plage, à proximité d'un centre d'essai atomique.
Le lendemain matin, alors que Peter Parker doit faire face à ses soucis quotidien, entre Jameson qui lui refuse une avance sur salaire et sa soirée avec Liz Allen qu'il a oublié, l'Homme sable fait des siennes et demeure insaisissable.
Face à la police qui resserre son étau sur lui, le criminel décide de se cacher dans le lycée de Midtown, où étudie Peter. Il prend une classe en otage mais Spider-man intervient et le combat s'engage. Les deux adversaires sont tout d'abord à égalité, mais Spider-man finit par ruser et force l'Homme sable à transformer tout son corps en sable fin. Il allume alors l'aspirateur et le criminel est aspiré à l'intérieur avant d'avoir eu le temps de faire quoi que ce soit.
Fier de lui, il prend également quelques photos truqué, avec un peu de sable resté par terre, afin de les vendre à Jameson. Toutefois, la malchance survient à nouveau car Liz ne lui pardonne pas sa soirée oubliée et l'opinion publique, influencée par Jameson, semble ne pas l'apprécier davantage qu'avant.
Peter Parker rentre chez lui en se demandant si tout cela vaut la peine, mais concluant quand même qu'il se doit de rester Spider-man afin d'utiliser son pouvoir pour aider les autres.

Notes

Quatrième épisode d'Amazing Spider-man et première apparition de l'Homme sable, l'un des plus célèbres adversaires du Tisseur. En ce qui concerne le personnage, je luis vois peut-être deux sources d'inspiration (mais c'est une hypothèse hautement personnelle). La première est lié à son nom- "The Sandman" en VO, qui peut avoir été repris du "Sandman", personnage de l'éditeur DC Comics, créé en 1939 dans "Adventure comics" ( et sur lequel Jack Kirby avait d'ailleurs travaillé). Les deux personnages ont peu de points communs mais partagent toutefois le même nom. Une autre influence qui me paraît possible serait lié au personnage de Basil Karlo, alias gueule d'argile, un adversaire de Batman créé en 1940 et qui avait été remis sur le devant de la scène en 1961. D'après moi, il est possible que l'Homme sable de Marvel soit une combinaison du "Sandman" de DC pour le nom et de Gueule d'argile pour les super-pouvoirs. Je répète encore une fois que je me base uniquement sur mon propre ressenti et qu'il y a peut-être d'autres sources d'inspirations qui sont plus véridiques et auxquelles je n'ai pas pensé. Quoi qu'il en soit, l'Homme sable est, en Septembre 1963, le seul adversaire de Spider-man, avec le Bricoleur, qui n'est pas basé sur un animal et il apparaît lui aussi comme un ennemi de premier ordre. Il sera d'ailleurs un fondateurs des Terrifics et un adversaire des Fantastiques.
En dehors de l'Homme sable, on voit également apparaitre deux autres personnages: Liz Allen- qui est nommé pour la première fois- et Betty Brant, la secrétaire du Daily Bugle. J'insiste un peu sur ces personnages car elles vont jouer un rôle au sein de la série et Peter Parker entamera une liaison avec Betty, rompant ainsi un petit peu le côté "looser solitaire". ce fait est peut-être dû à Martin Goodman, le dirigeant de Marvel comics à l'époque, qui malgré le succès du personnage ne l'aimait pas trop et avait souhaité qu'on lisse certains aspects et qu'on lui donne au moins une petite amie (je crois l'avoir lu quelque part, mais je n'arrive pas à retrouver la source :oops: ).
Au delà de ça, nous avons droit à un épisode excellent, dans la lignée des précédents. Certains détails, comme le costume qui se déchire, font de Spider-man une série vraiment unique en son genre dans les années 60 et d'une modernité impressionnante puisque ces épisodes ont très bien vieilli. Plus encore que les quatre Fantastiques, The amazing spider-man est une série vraiment révolutionnaire dans le genre des super héros et le personnage à jusqu'à présent fait un sans faute. Quand à Steve Ditko, ses dessins sont toujours un régal.
Bref, le mois de Septembre démarre sur les chapeaux de roue et Spider-man connait un succès tel que la série devient mensuel dès le mois suivant. Les publications de super héros prennent donc une importance de plus en plus grande et l'éditeur délaisse de plus en plus les autres genres au profit de celui-ci.

Prochainement: The Avengers 1
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar arruziel » 10 Sep 2017, 14:32

Peut être Journey Into Mystery de 07/1961
Ce Sandman est un alien mais il possède apparemment les même capacité que le Sandman ennemi de Spiderman.
Cet histoire est antérieur a celle de Spiderman de 2 ans environs.

Image

Image
Des hommes mourront pour cela, dit-il froidement (Solomon Kane).
Robert Ervin HOWARD
Avatar de l’utilisateur
arruziel
Entité Cosmique
 
Messages: 1076
Inscrit le: 23 Déc 2011, 20:37

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 10 Sep 2017, 19:16

arruziel a écrit:Peut être Journey Into Mystery de 07/1961
Ce Sandman est un alien mais il possède apparemment les même capacité que le Sandman ennemi de Spiderman.
Cet histoire est antérieur a celle de Spiderman de 2 ans environs.

Image

Image


Je ne connaissais pas cet épisode, mais c'est intéressant parce que ça voudrait dire que l'Homme sable de Lee et Ditko trouverait sa source également dans les personnages de monstres des années 50. Ce n'est pas impossible car après tout, le Lézard, qui va apparaître d'ici un où deux épisodes d'amazing spider-man est un peu une réminiscence de cette même période.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar arruziel » 11 Sep 2017, 00:54

Image Image

Le tout premier personnage à porter le nom de HULK dans Journey Into Mystery 62 de 11/1960 puis 66 de 03/1961 également surommé le TITAN alors que HULK (Bruce Banner lui sera surnommé le TITAN VERT).
Cet alien de sont vrai nom Xemnu est un extraterrestre à la force colossal et avec aussi des pouvoir mentaux comme la télépathie, la télékinésie et l'hypnose de masse. Il reviendra comme ennemi des Défenseurs et de Hulk sous le nom du Titan dans les années 1970.

Image
Première apparition de GROOT le personnage qui dans les années 2000 deviendra membre des Gardiens de la Galaxie dans Tales To Astonish 13 de 11/1960 à cette époque c'était justement un alien belliqueux venu conquérir la terre

Image
MAGNETO dans Strange Tales 84 de 05/1961.Un personnage qui acquière des pouvoir magnétic suite à un test de vol spatial ou il a servie de cobaye sans le savoir.

Je connais d'autre monstre dont on réutiliseras le nom pour des personnage de Super Héros ou de super Villains comme Elektro, Colossus, The Thing, ceux là je les connaissais depuis longtemps mais je suis sur que si l'on cherche on en trouvera d'autre.

Par contre Stan Lee et les scénaristes de Marvel ne se gênaient pas pour réutiliser les noms et même parfois copier de vieux personnages de l'Age d'Or d'autre compagnie qui avait eu leurs heures de gloire mais qui ne paraissaient plus comme le DAREDEVIL de l'Age d'Or chez de l'ex-éditeur LEW GLEASON.

Image
Si le Daredevil de Marvel utilise sa canne lasso en la faisant rebondir le Daredevil de Lew Gleason utilisait lui un boomerang et si le Daredevil de Marvel est aveugle celui de Lew Gleason était muet dans les premiers épisodes mais ce fait sera ensuite modifié au bout de quelques numéros surement parce que un héros qui ne peut s'exprimer devait poser problèmes. Il est aussi à noter que le costume du Daredevil de LEW GLEASON était jaune et bleue à ces début et qu'il devient ensuite rouge et bleue.

Et il y en d'autre comme Black Cat (HARVEY), IRON MAN et QUICKSILVER (QUALITY COMICS), CAPTAIN MARVEL + PHANTOM EAGLE (FAWCETT), AMERICAN EAGLE (PRIZE COMICS), SHEENA (FICTION HOUSE) ayant servie de modèle pour le personnage de Shanna (la femme de Ka-Zar) avec une légère altération du nom, THUNDERBOLT (CHARLTON) ayant fortement inspiré IRON FIST tandis que le nom du personnage sevira plus tard pour un groupe.
Dernière édition par arruziel le 11 Sep 2017, 09:42, édité 7 fois au total.
Des hommes mourront pour cela, dit-il froidement (Solomon Kane).
Robert Ervin HOWARD
Avatar de l’utilisateur
arruziel
Entité Cosmique
 
Messages: 1076
Inscrit le: 23 Déc 2011, 20:37

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Nucleasonik » 11 Sep 2017, 09:03

Image
Dans un des comics de monstres de l'époque, il y a aussi une créature qui porte un masque semblable à celui du Doctor Doom.
Avatar de l’utilisateur
Nucleasonik
 
Messages: 7
Inscrit le: 20 Juin 2017, 00:01

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Mister B » 11 Sep 2017, 20:35

Ah, je suis heureux de découvrir que tu persistes à rédiger tes chroniques.
J'ai un sacré retard à combler désormais ! :shock:
Image
Avatar de l’utilisateur
Mister B
Modo-Man
 
Messages: 20471
Inscrit le: 10 Sep 2009, 18:59
Localisation: Noisy-le-Grand

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 11 Sep 2017, 20:57

Mister B a écrit:Ah, je suis heureux de découvrir que tu persistes à rédiger tes chroniques.


Pour l'instant, j'ai de la motivation et tout le matériel à disposition dans ma collection. Puis, dans le pire des cas, j'ai déjà arrêté une où deux fois et j'ai repris. Le temps de souffler un peu :wink:.
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

Re: Les chroniques de l'univers Marvel

Messagepar Bruce Banner » 13 Sep 2017, 17:21

The Avengers 1
Image
Date: Septembre 1963
Auteurs: Stan Lee et Jack Kirby
Titre: "The coming of the Avengers!"


Résumé

Loki est prisonnier en Asgard et n'a seul objectif: se venger de Thor. Perdu dans ses pensées, et alors qu'il observe son demi-frère sur Terre, il aperçoit soudain Hulk. Le dieu asgardien comprend qu'il tient là son plan pour se venger. Il fait délibérément croire que Hulk a provoqué le déraillement d'un train. Si la nouvelle se répand, Thor ne manquera pas d'intervenir et c'est précisemment ce que souhaite Loki.
Pourtant, sur Terre, Rick Jones comprend que quelque chose cloche. Il connaît bien Hulk et sait que le géant vert ne causerait pas volontairement une telle catastrophe. Il contacte la brigade des jeunes afin d'envoyer un message aux quatre Fantastiques. Rick pense qu'ils sont en mesure d'aider Hulk.
Loki comprend l'intention du jeune homme et en est contrarié. Il veut seulement que Thor intervienne et pas un autre. Il dévie alors les ondes radio afin que les Fantastiques ne puissent capter l'appel et que ce dernier soit reçu par Don Blake. Malheureusement pour lui, si l'avatar de Thor reçoit bien le message, c'est aussi le cas d'Ant-man et la Guêpe, ainsi que d'Iron man. Tous se précipitent vers la source du message et arrivent en même temps, devant une brigade des jeunes abasourdi.
Loki fulmine. Son plan ne se déroule pas comme prévu. Il créé alors une illusion de Hulk et fait en sorte que Thor l'aperçoit. Ce dernier comprend vite que ce "faux Hulk" ne peut qu'être l'oeuvre de son demi-frère et il se rend immédiatement en Asgard.
Pendant ce temps, les autres ont retrouvé la trace de Hulk, qui s'est caché dans un cirque, et un combat s'engage.
En Asgard, Thor demande l'autorisation à Odin de visiter l'île du silence où Loki est retenu prisonnier, afin d'interroger son demi-frère. Le dieu du tonnerre reçoit l'approbation paternelle, et après avoir échappé à quantités de pièges destinés à le tuer, rencontre son demi-frère. C'est ce que Loki souhaitait depuis le début: il a conclu un pacte avec les Trolls pour qu'ils lui obéissent en échange de la vie de Thor. Toutefois, le dieu asgardien se libère de ses geoliers et parvient à vaincre Loki, qu'il décide de ramener sur Terre afin d'innocenter Hulk, qui lutte contre Iron man, Ant-man et la Guêpe.
Loki tente toutefois de se rendre radioactif afin de forcer les super héros à reculer. Toutefois, grâce à ses fourmis, Ant-man parvient à l'enfermer dans un réservoir de plomb et le dieu du mensonge est définitivement vaincu.
Les super héros se rendent compte qu'ensemble, ils pourraient êtres plus efficaces pour lutter contre le mal. La décision de créer une équipe est approuvé et la Guêpe lui trouve un nom: les Avengers (Vengeurs en vf).

Notes

Mesdames et messieurs, l'univers Marvel qui était en gestation, est né...bon j'exagère un peu, mais il est clair que "The avengers" représente une nouvelle étape dans la longue existence de cet univers de fiction.
Comme vous le savez, les quatre fantastiques ont été créés à la base pour concurrencer la "Justice league of america" de DC Comics, apparue en 1960 dans "The brave and the bold". Mais les Fantastiques ne concurrencent pas vraiment cette série. Ils ressemblent bien plus à des équipes comme les challengers de l'inconnu. Sans doute que Marvel, en 1961, n'a pas voulu concurrencer trop directement son concurrent à un époque où la distribution de ses publications dépendaient d'eux. Et puis, l'éditeur n'avait de toutes façons aucune publication de super héros en cours et la relance de Human Torch, Captain america et Namor en 1953 n'avait guère marché. Autant dire que lorsque paraît "The Fantastic four 1", Marvel n'est guère en mesure de copier le principe de la Justice league à la lettre. Avec le développement de ses personnages, puis l'apparition des premiers crossovers, la maison des idées commence à réunir les conditions pour y parvenir.
On peut toutefois imaginer que la série a été un peu précipité. J'ai en effet entendu deux versions concernant la création de "The Avengers". La première, inscrite dans la préface de "The Avengers l'intégrale 1963-1964", évoque simplement le fait que l'éditeur, voyant que les crossovers faisaient grimper les ventes, a décidé de créer une série entièrement basé sur ce concept. La seconde, assez intéressante, voudrait que Lee souhaitait lancer "Daredevil". Bill Everett, le dessinateur, aurait alors pris du retard et la compagnie se serait rendu compte qu'elle ne pourrait jamais publier la nouvelle série à temps. Problème, les publications Marvel étaient limités dans leur nombre et le tarif de distribution était le même que le nombre soit complet où non. Pour éviter une perte sèche d'argent et sortir quand même une nouvelle série, Lee et Kirby aurait planché en vitesse sur "The Avengers", la série ayant pour avantage de ne pas avoir à créer de personnage. Vérité où pas? En fait, dans tout les cas, je trouve que les deux versions ne sont pas forcément contradictoires. On peut imaginer que Daredevil a effectivement pris du retard (Bill Everett ne dessinera que le premier épisode et celui-ci paraîtra au printemps 1964) et que créer une série comme "The Avengers" était déjà de toutes façons déjà dans les placards suite au bons chiffres des ventes. Bref, quoi qu'il en soit, en ce mois de septembre 1963 (date de couverture, donc surement juin où Juillet pour la date véridique de publication), Marvel s'offre sa "Justice league".
Venons en donc à l'épisode. Je ne sais pas si celui-ci a été réalisé à la hâte où pas, mais je me demande quand même si Lee et Kirby n'ont pas utilisés un épisode de Thor non publié comme base scénaristique afin de gagner du temps. Car, on remarque en effet que le dieu du tonnerre détient un rôle très important dans ce premier épisode (et Loki est l'adversaire principal), tandis que les autres personnages en sont limités à juste s'affronter à la marge de ce qui se passe en Asgard.
L'autre point important, c'est bien évidemment le retour de Hulk. On ne l'a pas revu depuis l'arrêt de sa série et s'il est déjà apparu dans "The Fantastic four 12", on aurait quand même pu penser que Marvel l'avait abandonné. Il n'en est rien et les auteurs souhaitent visiblement lui redonner sa chance. Même s'il quitte très vite l'équipe, il va faire partie du casting des premiers épisodes et nous verrons que certains points seront clarifiés au fur et à mesure concernant la transformation (il n'est d'ailleurs pas fait mention de Bruce Banner ici). A la suite de Hulk réapparaît Rick Jones, ainsi que la brigade des jeunes qu'on avait vus dans "Incredible Hulk 6". A partir de cet épisode, Hulk va lentement s'établir comme une des figures phares de Marvel et le personnage regagnera une nouvelle série dans les pages de "Tales to astonish", rebaptisé "'The incredible Hulk" en 1968 et qui gardera sa numérotation jusqu'en 1999.
Un autre point qui est très fortement mis en avant: les rapports conflitctuels entre héros. Ici, ils passent leur temps à se castagner et on retrouve en quelque sorte les ingrédients qui ont fait le succès de "Fantastic four". C'est donc une série à la fois très proche et très éloignée de "Justice league" puisque purement "Marvellienne" dans le ton. Si rien n'est aussi révolutionnaire sur la forme que "Fantastic four", il est clair qu'on n'a pas droit à un simple copier-coller du concurrent.
Autre détail, on remarquera que l'équipe d'origine des Avengers est composé de la quasi totalité du catalogue de personnage post-Fantastic four 1...hors les Fantastiques (déjà une équipe) et surtout Spider-man et Docteur Strange, qui sont dessinés par Steve Ditko. Ce n'est sans doute pas un hasard et on peut imaginer que Lee et Kirby ont décidés de se concentrer sur les personnages sur lesquels ils avaient déjà travaillés ensemble.
Voila, pour le reste, on a un épisode très classique dans son scénario, mais qui se lit bien. Et il y a surtout le plaisir de voir tout les personnages ensemble pour la première fois. Une nouvelle étape est franchie, et l'univers ne sera plus jamais le même!!

Prochainement: The Fantastic four 18
Avatar de l’utilisateur
Bruce Banner
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 673
Inscrit le: 23 Avr 2015, 17:08
Localisation: Base Gamma

PrécédentSuivant

Retour vers Le reste de l'univers Marvel !

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

Heroes database

cron
Forumcomics, le forum des comics Marvel, mais aussi DC, Topcow, Star wars, Lobo, etc. Découvrez tout sur l'univers des collectionneurs de bustes et statues Bowen, Attakus, Sideshow. Venez discuter de vos personnages préférés tel que Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron-Man, Hulk, X-Men, Daredevil, et aussi de Star Wars, Yoda, Goldorak, et toutes les séries de votre enfance !