Injustice (Urban Games)

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar Biggy » 24 Fév 2016, 11:02

Tome 4 lu.

Tome après tome mon ressenti ne cesse de changer. Un premier tome passionnant, un second catastrophique m’ayant gêné et un troisième plutôt plaisant à lire. Autant dire que je craignais ce quatrième tome. Mais une constante à ces trois volumes : Superman, un personnage plus que détestable dans cette saga. Pire que détestable, on en vient presque à le haïr tellement ses agissements sont terribles, abominables, et pire encore ce sont les héros qui acceptent et cautionnent ses actes…

Depuis la disparition de Batman, la poigne de fer de Superman ne cesse de se resserrer sur une Terre en perdition, orpheline de ses plus vaillants justiciers. Pour autant, certains, comme Black Canary, tiennent encore le coup face aux partisans du régime. Guy Gardner, de son côté s’envole pour Oa dans le but d’en apprendre d’avantage sur les projets des Gardiens de l’Univers. L’invasion est imminente…
(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us volume Year Two #7 à 12, annual #1)

Même les Green Lantern, Kilowog en tête, envoyés par les Gardiens depuis Oa n’ont pas réussit à venir à bout de Superman et de son nouvel allié Sinestro ! Non content d’être devenu un véritable dictateur des plus nocifs pour la planète Terre, voilà que notre ancien super-héros s’est allié à Sinestro, chef du Corps des Lantern jaunes, basant leurs pouvoirs sur la peur pour commettre les pire infamies à travers la l’univers. Guy Gardner est le seul rescapé de cette attaque sur la Terre, et lorsqu’il retourne sur Oa il comprend que les Gardiens ont décidé de patienter avant de retenter la moindre action sur Terre.

Sept mois plus tard, après une fantastique et amusante opposition et Harley Quinn et Black Canary, cette dernière donne naissance à un petit Connor, orphelin de père à cause de Superman et de l’assassinat de Green Arrow. Durant ces sept mois, Superman et ses moutons ont un peu plus asservi le monde et écrasés les gouvernements récalcitrants. Ses armées de surhumains ne sont plus cantonnées qu’à Gotham mais à travers le monde. Cependant la rébellion de Batman n’est pas morte, à l’image des policiers de Gotham, menés par un Jim Gordon en fin de vie et ayant découvert qui était Oracle, sous pilules magiques et les Birds of Prey se sont mis en accord avec les Gardiens et les Green Lantern pour une vaste attaque, ensembles.

Pendant que les Green Lantern, dont Mogo, attaquent Superman, Sinestro et ses troupes dans le ciel, Gordon et ses hommes prennent le Hall de Justice où ils découvrent enfin l’identité du traitre dans les rangs de Superman. Batman n’est toujours pas apte à se battre, toujours à cause de Superman, mais son génie tactique fait des merveilles et ces gadgets permettent de faire taire des personnages comme Flash.

Mais certains événements, certains meurtres (bien trop nombreux encore une fois) vont transformer cette bataille épique en véritable boucherie, dans les deux camps. C’est cependant du côté de Batman que les morts sont les plus choquants ! Encore une fois Superman fait montre d’une monstruosité incroyable, n’hésitant pas à tuer à tour de bras et que dire de son face à face avec Black Canary. J’ai été choqué, la goutte de trop !

Ce qui est rageant, c’est de voir des personnages comme Flash ou Green Lantern suivre Superman malgré ce qu’il fait. Il n’est quand même pas compliqué de réaliser que ce qu’ils font n’est pas bien. Surtout Green Lantern, il a déjà assisté à cela avec Sinestro, et pourtant il le considère maintenant comme un ami et commet, lui aussi l’impensable !... Vivement que ces deux personnages, ces deux monstres se fassent tuer à leur tour par nos héros.

Graphiquement, nous retrouvons toujours les récurrents Bruno Redondo et Mike S. Miller mais également cinq autres dessinateurs. C’est beaucoup trop et sème à nouveau le chaos dans l’unité graphique générale. Le look de Black Canary est différent toutes les deux pages.
On a du bon et du moins bon. Avec également une légère tendance au sexy pas toujours utile, même si Black Canary et Harley Quinn sont très jolies. Excellent travail sur le mouvement des corps dans le premier chapitre avec ces deux demoiselles justement.

Bref, je n’ai pas vraiment aimé ce quatrième tome. A l’image du second, il y règne une violence dérangeante, et le nombre de morts est une nouvelle fois excessif, souvent lors de scènes trop extrêmes. On en vient par moment à se demander si Tom Taylor ne se contente pas, par moment, de laisser ses fantasmes prendre vie. C’est vraiment dommage car le scénario en lui-même est vraiment bien ficelé.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10253
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar Lanval » 09 Mars 2016, 14:56

Image
INJUSTICE tome 6

Contre les attaques répétées du tyran Superman, Batman et les forces de la résistance ne peuvent rien. Dos au mur, le justicier de Gotham ne voit plus qu'une seule solution : faire appel à celui en qui il n'a pourtant pas la moindre confiance, John Constantine. Mais la puissance de la magie noire sera-t-elle suffisante pour venir à bout de celui que même les plus grands héros de la Terre ne semblent pouvoir arrêter ?
Contient : Injustice Gods Among Us Year Three (#7-12 + Annual #1)

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Action / Super-héros
Collection : URBAN GAMES
Date de sortie : 08 juillet 2016
Pagination : 184 pages
Prix : 17.5 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5603
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar fred le mallrat » 22 Juin 2016, 13:09

rajout de la couv
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17357
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar Biggy » 11 Nov 2016, 17:13

Tomes 5 et 6 lus.

Chaque tome d’Injustice c’est une véritable roulette russe. Soit je tombe sur un tome que je vais apprécier, soit je vais me dire qu’il est difficile de faire pire. Jusqu’à maintenant, en quatre tomes, j’en ai aimé deux et détesté deux. Cela coïncide avec qui sort vainqueur à la fin du dit tome. Lorsque Batman arrive à tenir tête à Superman, c’est généralement un tome que j’apprécie, que je prends plaisir à lire, lorsque le tome met Superman en avant, c’est tout le contraire ! Bien souvent un tome ultra violent, avec un Superman plus que dérangeant !

Après deux longues années de guerre opposant les forces alliées de Superman et l’armée des Green Lantern, le conflit a pris fin… non sans déplorer quelques victimes civiles. Des morts que John Constantine ne laissera pas impunies. En unissant l’équipe de super-héros menée par Batman à plusieurs puissances magiques jusqu’alors isolées, il espère bien mettre l’Homme d’Acier hors-jeu, une bonne fois pour toute.
(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us, volume Year Three #1 à 6)

Avec ce cinquième tome, nous entamons la troisième année d’Injustice. Superman a la main mise sur le monde, bien secondé par Hal Jordan et Sinestro, tous trois portant la même bague jaune ! Guy Gardner est mort, John Stewart est mort ! Mais Batman et ses hommes, ou plutôt ses femmes, continuent la lutte, même si elle semble perdue d’avance. D’autant, que si Superman semble avoir perdu Wonder Woman, plongée dans un profond sommeil magique, il se retrouve sous la protection du Spectre !

Vu que tout a échoué jusqu’à maintenant, Batman, qui revient sur le terrain, se décide à avancer sur un nouveau chemin, peu rassurant, celui de la magie, avec à ses côtés un homme encore moins rassurant : John Constantine ! Mais Batman est-il prêt à agir comme le propose Constantine ? Et surtout John agit-il vraiment pour les raisons qu’il explique ?
Toujours est-il qu’avec Constantine, c’est tout un nouveau groupe de personnages qui vient grossir les rangs des troupes de Batman. Et nous savons tous que Superman est sensible à la magie.

Si les coups qu’ils se prennent sont toujours aussi violents, si la marche à franchir pour renverser Superman semble toujours aussi insurmontable, le renfort de la magie semble fonctionner pour Batman et ses proches. Là où la victoire semblait impossible, elle devient, semble-t-il, envisageable. Enfin, très légèrement quand même…

Malgré la présence du Spectre, Superman n’a jamais semblé aussi esseulé, ses rangs autant désordonnés. On se dit que le plan de Constantine peut fonctionner ! D’autant qu’un mort fait son retour, des révélations nous sont faites et la magie accomplie son œuvre !

Graphiquement, c’est une belle surprise, puisque nous n’avons plus que deux dessinateurs ! Enfin ! Fini la galerie d’artistes ! Si Bruno Redondo propose des personnages assez laids, ternes, avec des visages peu inspirés et inspirants, l’autre moitié du tome est signée Mike S. Miller avec un style beaucoup plus intéressant, fun et avec des personnages vraiment sympas.

Bref, ce cinquième tome est à ranger dans la catégorie « volumes plaisants à lire ». Avec ce que j’ai expliqué en introduction, il est facile de comprendre, que c’est un tome plus orienté Batman que Superman. Notre justicier de Gotham ne baisse jamais les bras, il a toujours un plan, et il était obligé qu’il soit l’ennemi le plus coriace de ce monstre qu’est devenu Superman. Là où le Kryptonien se contente de tuer à tour de bras, Batman cherche, se creuse la cervelle pour trouver différents plans pour renverser son ancien ennemi.



Le premier tome de la troisième année d’Injustice fut plutôt une bonne lecture. Tout cela grâce à un tome centré sur Batman, notre héros revenant sur le devant de la scène, enfin, accompagné par John Constantine. Ce dernier s’est découvert une fille, et semble prêt à tout pour défaire Superman ? Mais est-ce là, sa véritable motivation ?

Contre les attaques répétées du tyran Superman, Batman et les forces de la résistance ne peuvent rien. Dos au mur, le justicier de Gotham ne voit plus qu’une seule solution : faire appel à celui en qui il n’a pourtant pas la moindre confiance : John Constantine ; Mais la puissance de la magie noire sera-t-elle suffisante pour venir à bout de celui que même les plus grands héros de la Terre ne semblent pouvoir arrêter ?
(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us, volume Year Three #7 à 12 et annual #1)

Le plan de Constantine a apparemment fonctionné, puisque Superman se retrouve plongé dans le même sommeil magique que Wonder Woman ! Là il peut laisser son esprit, son subconscient aller à imaginer, à rêver donc, qu’elle aurait pu être sa vie si Lois avait survécut, si sa fille était bien née et si Batman avait, lui, tué, le Joker pour protéger son ami ! Alors qu’il rêve de sa vie rêvé, Wonder Woman, elle, voit son rêve se terminer et se réveiller après des mois et des mois d’absence. Ce qu’elle découvre alors, en cherchant Superman, ne lui plaît pas, mais alors pas du tout. Surtout lorsqu’elle voit une bague jaune au doigt de Superman !

Mais alors que nous pouvions penser que Batman et ses troupes allaient avoir un peu de répit, une fois Superman endormi, ils se retrouvent avec le retour de Wonder Woman, mais aussi celui de Superman ! Déjà ! Les deux titans, avec l’aide d’un Spectre, des plus singuliers, va mettre à mal Constantine et tous ses plans de repli ! Alors que la situation semble devenir ingérable pour Batman, elle va le devenir encore plus alors que les véritables intentions de Constantine se font jour !

S’il voulait effectivement protéger sa fille, Rose, Constantine ne visait pas Superman, mais Trigon, le terrible démon père de Raven ! Et ses agissements conduisent Trigon à rejoindre la Terre et à y affronter Mxyzptlk ! Mais ce combat magique risque de détruire la Terre et menace l’existence même de nos héros. Les hommes de Superman, et les femmes de Batman vont devoir unir leurs forces, malgré eux, pour corriger les erreurs de Constantine !

De terribles combats, un Justice League qui se « reforme » quelques instants pour empêcher la destruction de toute chose, des sacrifices et au final un Constantine qui mène tout le monde par le bout du nez et remporte son jeu, se foutant totalement de la guerre que se livrent Batman et Superman.
Constantine se fiche des personnes qui meurent sur sa route, ils ne sont que des dégâts collatéraux. Il permet, cependant, de voir apparaître de nombreux personnages bien connus encore absent de ce titre. Comme Swamp Thing ou la magnifique Poison Ivy.

Le tome se termine avec un annual, le premier, nous racontant deux courtes histoires. Tout d’abord l’arrivée de Constantine dans cette affaire, déjà par le « sacrifice » de mages. Puis comment Superman s’est débarrassé du « problème » Teen Titans.

Graphiquement, on retombe, un peu, dans les défauts des premiers tomes, avec une nouvelle fois six artistes de crédités. Heureusement, on retrouve l’excellent Mike S. Miller ! Avec leur drôle d’idée de mettre deux artistes totalement différents par chapitre on se retrouve avec des différences de style flagrantes. Il n’y a qu’à voir la pulpeuse et caliente Wonder Woman de Miller du chapitre #8, puis celle fadasse et sans forme de Sergio Davilla la page suivante !

Bref, un tome qui ne revient ni à Superman, ni à Batman mais à un John Constantine sournois, manipulateur et qui montre à ses deux héros qu’ils font n’importe quoi, alors comment lui en vouloir de faire pareil ? Un deuxième bon tome d’affilé, c’est la première fois que cela m’arrive. Vivement la quatrième année, histoire de voir les retombées des frasques de Constantine.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10253
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar fred le mallrat » 07 Déc 2016, 18:14

INJUSTICE tome 8

Après avoir régné d'une main de fer sur la Terre durant quatre longues années, Superman est aujourd'hui mis à mal par une poignée de héros associés depuis peu avec les Dieux de l'Olympe. Contre toute attente, ils n'ont pas rallié les rangs de leur « soeur » Wonder Woman, mais bien ceux des insurgés. Et si cette guerre des Titans ne s'achève pas bientôt, l'avenir de l'humanité pourrait bien courir un grave danger... Contient : INJUSTICE: GODS AMONG US: YEAR FOUR vol.2 (#8-12 + Annual #1)

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Action / Super-héros
Collection : URBAN GAMES
Date de sortie : 07 avril 2017
Pagination : 168 pages
EAN : 9791026811206
Prix : 15 EUR
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17357
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar Biggy » 26 Mars 2017, 10:49

Tome 7 lu.

La troisième année d’Injustice aura été, plutôt, un bon cru. Cela grâce à deux tomes assez plaisants à lire. J’apprécie plus facilement les volumes où Superman, cet saleté de tyran, s’en prend plein la tronche, que ceux où il étend encore davantage sa mainmise de despote sur le monde. Mais bon au final, ce sont Batman ET Superman qui se sont fait rouler dans la farine, manipulés pour un John Constantine pour protéger la prunelle de ses yeux.
J’espère que cette quatrième année s’annonce tout aussi sympathique à lire et à suivre.

Les membres du groupe d’insurgés mené par Batman contre Superman entament leur quatrième année de résistance. Une rébellion à laquelle se rallient Zeus et son armée d’Amazones. Prise entre deux feux, Wonder Woman choisira-t-elle de s’opposer aux siens ? Comment le Chevalier Noir parviendra-t-il à tirer profit de cette intrusion divine ?
(Contient les épisodes d’Injustice : Gods Among Us Year Four #1 à 7)

Les événements avec John Constantine ont mis un petit coup d’arrêt à la rébellion des insurgés de Batman. Malgré une courte alliance, les choses restent les mêmes, Superman et Batman ne pourront jamais effacer les nombreux drames qu’il y a eu entre eux. Malgré l’absence de Batman, Superman demande à la Ligue de Justice de ratisser la Terre de long en large pour le retrouver. De son côté, le coup de mou de Batman met à mal la cohésion de son, petit, très petit, groupe.
Catwoman veut se faire la malle, Oracle prépare quelque chose en douce avec Lex Luthor, et Renée Montoya, ne se remettant pas de la mort d’Huntress et décide de se gaver de petites pilules vertes pour aller affronter Superman d’homme à homme ! Enfin de femme à homme.

Nouvel épisode dramatique qui se déroule sous nos yeux, et on en vient à se demander comment les super-héros, qui entourent Superman et Batman, peuvent laisser faire cela ! Toujours est-il qu’il semblerait que cette mort soit celle de trop et que les deux anciens amis se décident à en finir avec cette guerre sordide et meurtrière !

Mais il reste des personnages, des groupes, des dieux qui ne sont pas encore apparus dans cette guerre ! C’est notamment le cas des dieux de l’Olympe, Zeus en tête ! Voilà une nouvelle qui va remettre en selle Batman et ses alliées.
Habillement manipulé par un dieu, Zeus décide d’ordonner à Superman de se retirer du Hall de Justice et de cesser immédiatement de se prendre pour un dieu. Si c’est déjà un coup dur pour Superman et les siens, c’est mal connaître Batman ! Non seulement le Chevalier Noir va montrer à Superman que la guerre est loin d’être finie, mais surtout il va réussir le tour de force de forcer Superman et Wonder Woman à se battre dans un duel à mort ! La situation de Superman a rarement semblé aussi compliquée !

Quel pied d’assister à ce combat ! D’autant que les deux partenaires y vont franchement, et ne retiennent par leurs coups. C’est là que l’on se rend compte de la réussite d’un titre, lorsque le lecteur prend parti et jubile de la réussite ou de l’échec des uns et des autres. Si je suis plus du côté de Batman, je suis surtout complètement contre Superman, et je prends un vrai plaisir à chaque coup qu’il reçoit mais aussi à chaque coup qu’il inflige à sa chère Wonder Woman. Quelle jouissance dans ce combat !

C’est tout aussi agréable de découvrir les dieux de l’Olympe et leurs différents designs. Et si jusqu’à maintenant nous n’avons eu le droit qu’à quelques aperçus puisque les dieux sont pour le moment plutôt en retrait, il me semble que les choses vont dégénérer dans le prochain tome. Le cliff de fin et ce qui arrive à Shazam laissent présager qui va rentrer dans la danse…

Graphiquement, ce n’est toujours pas folichon, folichon. Le mélange des styles ne fonctionne toujours pas. Bien au contraire ! Des dessinateurs ne sachant qu’il faut remplir les cases avec des décors ou des détails. D’autres qui devraient s’abstenir de faire des visages. Ce qui est amusant avec Bruno Redondo et Mike S. Miller, les deux artistes majeurs de ce septième tome, c’est que le point faible de l’un et généralement le point fort de l’autre.

Bref, un excellent tome. Superman continu de s’en prendre plein la tronche et c’est juste grisant ! Le summum étant sans nul doute ce combat entre le tyran et Wonder Woman. Cette incursion des dieux de la mythologie grecque est une vraie bouffée de fraicheur pour le titre et apporte son lot de personnages charismatiques, emblématiques et intéressants. Première fois, en sept tomes, que j’attends avec autant d’impatience le suivant !
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10253
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar fred le mallrat » 24 Mai 2017, 14:47

Image
INJUSTICE tome 9

Après avoir vaincu le Corps des Green Lantern, les forces de la magie menées par John Constantine et les Dieux de l'Olympe en personne, le régime totalitaire instauré par Superman semble avoir éliminé toutes les menaces susceptibles d'entraver son pouvoir. Malgré sa toute-puissance, l'Homme d'Acier reste obnubilé par le symbole de la rébellion incarné par Batman. Pour remédier ça cela, il décide de recruter les criminels les plus dangereux que la Terre ait jamais porté.
Contient : INJUSTICE: GODS AMONG US: YEAR FIVE Vol.1 (#1-6)

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Action / Super-héros
Collection : URBAN GAMES
Date de sortie : 07 juillet 2017
Pagination : pages
EAN : 9791026811695
Prix : 15 EUR
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 17357
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Injustice (Urban Games)

Messagepar Biggy » 28 Août 2017, 11:11

Tome 8 lu.

Mais que se passe-t-il avec Injustice ? Plusieurs bons tomes de suite ?? Je crois que c’est la première fois que je vois cela depuis le début du titre. Il faut dire que ces derniers temps, Superman n’est pas à la fête, bien au contraire ! Il se fait malmener par Constantine, qui manipule tout le monde, et voilà maintenant que ce sont les dieux de l’Olympe qui font leur apparition et qui somment Superman d’arrêter son règne de terreur, tout en ordonnant à Wonder Woman de se ranger du côté de sa famille divine, et donc, également, de Batman !

Après avoir régné d’une main de fer sur la Terre durant quatre longues années, Superman est aujourd’hui mis à mal par une poignée de héros associés depuis peu avec les Dieux de l’Olympe. Contre toute attente, ils n’ont pas rallié les rangs de leur « sœur » Wonder Woman, mais bien ceux des insurgés. Et si cette guerre des Titans ne s’achève pas bientôt, l’avenir de l’humanité pourrait bien courir un grave danger…
(Contient les épisodes #8 à 12)

Alors que Batman et Superman se remettent de la manipulation de Constantine, ils voient arriver le panthéon de l’Olympe ! Manipulé, comme bien souvent, tu parles d’une être clairvoyant, par Arès, Zeus a décidé de mettre un terme aux agissements de Superman en tant que despote de le Terre !

Les effets de l’arrivée des dieux de l’Olympe dans le conflit ne se font pas attendre ! Sinestro est envoyé à des kilomètres du conflit, Superman et Wonder Woman doivent combattre l’un contre l’autre, Wonder Woman devant même rejoindre les rangs de l’insurrection et donc de Batman ! Shazam perd ses pouvoirs, avant de perdre plus, tout comme Harley. Il ne faut que quelques instants à Zeus pour renverser complètement la vapeur !

Superman est obligé de capituler, pour le moment, histoire d’éviter plus de pertes, et surtout n’ayant, pour l’instant, aucun moyen de s’opposer au dieu grec suprême !
Même s’il est « du côté » de Batman, les méthodes de Zeus sont trop brutales, intraitables et surtout, Batman n’a pas envie de se débarrasser d’un tyran pour se retrouver avec un autre despote. Sauf qu’à la différence de Superman, si Zeus est contrarié il est capable de tuer de ceux l’entourant !

Mais tous les dieux ne sont pas soumis et dociles à Zeus, et c’est ainsi que Superman va chercher, lui aussi, son dieu grec avec Poséidon ! Et c’est ainsi que Themyscira va devenir le théâtre d’une nouvelle colère divine ! Il est amusant, d’ailleurs, que Batman, qui cherche à défendre les libertés face au tyran Superman, se retrouve avec l’aide du despote Zeus, et que le tyran Superman soit aidé du dieu désapprouvant les dieux (ou les tyrans) qui imposent leur volonté, Poséidon. Un chassé-croisé assez amusant.

De son côté, Batman, va lui aussi, aller chercher l’aide d’un autre (néo-) dieu pour essayer de faire entendre raison à Zeus ! La Terre va devenir un véritable champ de bataille divine !

Je dois bien avouer, que si j’ai beaucoup apprécié cette quatrième année, je suis assez déçu de la tournure des événements, et surtout du rôle pris par Zeus. J’espérais vraiment un nouveau statu quo, mais de façon plus « bénéfique », et une vraie cassure entre Superman et Wonder Woman. Mais non, une nouvelle fois, cela ne dure que le temps de douze épisodes, et tout cela va être « effacé » pour passer au nouvel team-up pour la cinquième année.

Le tome se termine avec un annual, avec un Plastic Man charismatique à souhait, qui pour sauver son fils va faire s’écrouler une grosse partie du château de cartes du tyran Superman. Impressionnant de voir ce personnage en imposer de la sorte. Hâte de voir, tout ce que ces nouveaux personnages, lâchés en liberté, vont faire !

Graphiquement, on a le droit, exceptionnellement, à un petit casting, et en plus, avec des noms que l’on voit souvent par ici. Bruno Redondo, Mike S. Miller, Xermanico et Tom DeRenick. On oscille, comme d’habitude entre le moyen et les petits coups d’éclats. Par moment brouillon à d’autres assez jolis. Cela reste convenable dans l’ensemble.

Bref, une quatrième année, chose unique, intéressante du début à la fin. Si je suis quelque peu déçu par l’aspect éphémère de tout cela, il n’y a cependant rien de surprenant. On sait que les événements, et les personnages de chaque année ne sont là que pour douze épisodes. Cependant, un vrai changement dans le statu quo aurait été bénéfique, tout cela devient un peu répétitif.
Hâte, maintenant, de découvrir, ce qui va découler des actions de Plastic Man.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10253
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Précédent

Retour vers Crossovers et team-ups

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Heroes database

Forumcomics, le forum des comics Marvel, mais aussi DC, Topcow, Star wars, Lobo, etc. Découvrez tout sur l'univers des collectionneurs de bustes et statues Bowen, Attakus, Sideshow. Venez discuter de vos personnages préférés tel que Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron-Man, Hulk, X-Men, Daredevil, et aussi de Star Wars, Yoda, Goldorak, et toutes les séries de votre enfance !