Batman Night Cries (Tous editeurs)

Batman Night Cries (Tous editeurs)

Messagepar Barbuz » 03 Avr 2015, 11:13

"Cris dans la nuit" est un album de 96 pages qui est sorti chez Comics USA en mars 1993, dans leur collection "Spécial USA". En VO, c'est un "graphic novel" d'août 1992, publié sous le titre "Night Cries".
Le scénario a été écrit par Archie Goodwin (1937-1998) et les illustrations (à la gouache ?) ont été réalisées par Scott Hampton. Goodwin aura également inspiré Jeph Loeb et Tim Sale pour le Gordon d' "Un Long Halloween" et d' "Amère victoire" (voir mon post-scriptum :) ). Quant à Hampton, c'est la première fois qu'il travaille sur une histoire de Batman, un personnage qu'il ne retrouvera que douze ans plus tard avec "Outre-tombe".
"Cris dans la nuit" fait de nombreuses références à "Année un" et se déroule six ans après (c'est, à peu de chose près, la période écoulée entre la publication d' "Année un", en 1987, et celle de "Cris dans la nuit").

Image

Alors que Batman est réveillé par ses cauchemars, une tragédie vient de se dérouler dans le quartier défavorisé des Heights (les hauteurs) de Gotham City. Gordon, qui a pris du galon et est devenu préfet de police, entend le rapport à la radio et demande à son chauffeur de se rendre sur les lieux de ce qui semble être un homicide multiple. Arrivé sur les lieux, il est informé qu'une famille entière a en effet été massacrée : le père, la mère et l'enfant ont été battus à mort. L'homme qui l'accompagne, Latham, le directeur de cabinet du maire, lui affirme que des meurtres dans ce quartier n'ont aucune valeur médiatique ; Gordon lui rabat son caquet.
Ailleurs à Gotham City, Batman opère une descente dans un laboratoire clandestin qui produit une nouvelle drogue venant de faire son apparition en ville, le boost. Le boost est un additif qui, mélangé à la cocaïne, agit plus vite que le crack. Il provoque aussi davantage de morts par surdose. Batman, voulant remonter la chaîne, neutralise les hommes armés et fait parler le responsable du laboratoire.
Plus tard, Bruce Wayne se rend à un gala de charité en faveur d'un centre pour enfants battus. Les organisateurs, le psychologue Bryan McLean et sa sœur Sybil, reprochent à Wayne son retard ; ne devait-il pas prononcer un discours ? McLean fait visiter le centre à Wayne. Ils y rencontrent le kinésithérapeute du centre, Josh Adams. Adams remarque une étrange blessure à la main de Wayne, qui s'en tire par une pirouette.
Gordon rentre chez lui pour se changer rapidement. Barbara, son épouse, ne dort pas. S'ensuit alors une discussion qui tourne rapidement à la scène de ménage interrompue par leur fils, James Jr. (âgé de six ans), qui va causer une belle frayeur à ses parents.
Gordon va cependant devoir mettre ses problèmes conjugaux de côté, car une autre famille a été massacrée : celle d'Anthony Rizzoli, un entrepreneur très en vue et important contributeur à la campagne du maire. Il n'y a qu'une seule survivante, sa jeune nièce Katherine. Mais celle-ci, en plus d'être visiblement traumatisée, n'a pas prononcé un mot depuis plus un an...

Goodwin et Hampton mettent en scène un Batman et un Gordon désemparés face au drame de la maltraitance d'enfants.
Batman, lui, est toujours aux prises avec ses démons intérieurs, tandis que Gordon, de son côté, voit sa vie conjugale se désagréger. Découvrir la mise en parallèle des introspections respectives des deux personnages est fascinant et les voir travailler ensemble et échanger des déductions qui vont mener à la résolution de cette tragique affaire est captivant.
Hampton réalise un travail absolument remarquable sur les ombres et les lumières et ses illustrations sont d'une lisibilité impressionnante.

La traduction de Janine Bharucha est globalement correcte, malgré un faux-sens et quelques fautes (des noms propres au pluriel). Le nom du quartier de Gotham City où ont lieu les meurtres, les "Heights", n'aurait peut-être pas dû être traduit en français. Le texte comprend une coquille. La ponctuation est souvent hasardeuse. Le lettrage de Martine Segard présente quelques problèmes de cadrage.

"Cris dans la nuit" est sans doute l'une des enquêtes de Batman les plus sombres jamais écrites ; le lecteur se sentira mal à l'aise plus d'une fois. C'est une histoire sans concession sur les monstres à visage humain. Dans son histoire, Goodwin donne des statistiques effarantes. Apprendre que les nombres cités ont depuis augmenté de moitié fait froid dans le dos.
"Cris dans la nuit", plus de vingt ans après, attend sa réédition.

Mon verdict : ☆☆☆☆☆

En attendant de vous lire, ici Barbuz, pour ForumComics ; à vous les studios :) !


P-S : Archie Goodwin ne vous rappellerait-il pas quelqu'un ? Énorme, non :) ?

Image
Les BD de Barbuz sur Facebook
Je ne suis pas une buse, je fais mes courses chez Barbuz !
Avatar de l’utilisateur
Barbuz
Entité cosmique
 
Messages: 4302
Inscrit le: 15 Sep 2008, 16:14

Re: Batman : Cris dans la nuit (Comics USA)

Messagepar fred le mallrat » 06 Avr 2015, 17:33

J'aime beaucoup
en plus je l ai gagné en VO quand j etais client Dangereuses Visions en VPC dans les 90's
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 19839
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Batman Night Cries

Messagepar Lanval » 21 Déc 2015, 15:45

Image
BATMAN NIGHT CRIES

Alors que James Gordon accède enfin au poste de commissaire de police, un nouveau fléau hante les rues de Gotham City. En pleine guerre contre la drogue, les forces de l'ordre découvrent plusieurs victimes d'assassinats particulièrement violents. Parmi les témoins de ces meurtres, un enfant décrit le coupable : il s'agirait de Batman, le mystérieux justicier et allié de Gordon...

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Super-héros
Collection : DC Deluxe
Date de sortie : 01 avril 2016
Pagination : 96 pages
Prix : 14 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman Night Cries (Tous editeurs)

Messagepar Watchful » 22 Déc 2015, 20:16

Je vais prendre ! Obligatoire, depuis le temps que je veux lire ce récit ! Et de plus, le format deluxe est nécessaire.
Après tout, je ne suis qu'un dieu...

==> http://www.nerdstalk.net/
Avatar de l’utilisateur
Watchful
Entité Cosmique
 
Messages: 3409
Inscrit le: 05 Nov 2011, 22:25
Localisation: Chez moi, pourquoi ?

Re: Batman Night Cries (Tous editeurs)

Messagepar Biggy » 24 Août 2016, 11:28

Enfin lu.

Dès la réception de ce comics, et sa prise en main, on remarque de suite qu’il n’est pas comme les autres. Le format se rapproche plus d’un Urban Graphic Novel ou d’un Urban Book que d’un comics. Et ce n’est pas la seule chose qui diffère pour cette histoire de Batman que je ne connaissais pas du tout…

Alors que James Gordon accède enfin au poste de commissaire de police, un nouveau fléau hante les rues de Gotham City. En pleine guerre contre la drogue, les forces de l’ordre découvrent plusieurs victimes d’assassinats particulièrement violents. Parmi les témoins de ces meurtres, un enfant décrit le coupable : il s’agirait de Batman, le mystérieux justicier et allié de Gordon…
(Contient : Batman : Night Cries)

D’entrée, ce qui frappe quand on s’engage dans ce récit, ce sont les dessins, ou devrais-je dire les peinture de Scott Hampton. C’est très (trop) sombre, très abstrait, avec des couleurs pouvant paraître comme assez ternes. Un grand travail sur les ombres, des personnages qu’on ne différencie pas toujours, quand on arrive à les reconnaître et, forcément avec la peinture, une impression de statisme qui ralenti profondément l’histoire. Personnellement, je n’ai pas du tout accroché à ces dessins, pire, je les ai même trouvés assez excluant, ne me permettant pas, complètement, de rentrer dans l’histoire.

Archie Goodwin, dont je crois lire pour la première fois un récit, nous propose une histoire sombre (en adéquation avec les dessins), d’un rythme assez lent (en adéquation avec les dessins) et dans laquelle il est assez difficile de plonger (en adéquation avec les dessins). Batman et Gordon en sont autant les protagonistes l’un que l’autre.

Des familles massacrées sauvagement, des enfants terrifiés à jamais, une sombre histoire de drogue, l’engagement de Bruce Wayne (et sa fortune) dans un étrange centre, un Batman désigné comme coupable et un James Gordon (tout juste nommé commissaire) qui semble en difficulté au niveau relationnel avec sa femme, Barbara, et son fils, James Jr.

Le scénario n’est pas mauvais, c’est surtout qu’on est perdu, les dessins n’aident pas à identifier les personnages, correctement, et du coup on a du mal à comprendre quand on passe d’une intrigue à une autre, on se perd vite, sans, parfois, réussir à remonter sur le navire. Plusieurs passages ont demandé une deuxième lecture, voir plus, pour essayer de comprendre ce qu’il se passait, voir juste deviner qui était les personnages.

Et puis, personnellement, je n’ai été que peu séduit par les intrigues proposées, n’arrivant, à aucun moment, à me plonger dans cette histoire. Seule, la partie sur Gordon et ses « difficultés » familiales réussissant à m’intéresser un petit peu, mais sans plus, notamment à travers une scène très forte émotionnellement.

Bref, un véritable flop pour moi que cette histoire de Batman. Ni l’intrigue d’Archie Goodwin, ni les peintures de Scott Hampton ne réussissant à m’intéresser. C’est même pire que cela, puisque l’ensemble est même assez excluant, repoussant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10374
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers


Retour vers Batman

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Heroes database

cron
Forumcomics, le forum des comics Marvel, mais aussi DC, Topcow, Star wars, Lobo, etc. Découvrez tout sur l'univers des collectionneurs de bustes et statues Bowen, Attakus, Sideshow. Venez discuter de vos personnages préférés tel que Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron-Man, Hulk, X-Men, Daredevil, et aussi de Star Wars, Yoda, Goldorak, et toutes les séries de votre enfance !