Batman Eternal

Batman Eternal

Messagepar Lanval » 19 Oct 2014, 09:25

Image
Batman Eternal Tome 1
Scénario: Collectif ,Snyder Scott – Dessin: Collectif ,Fabok Jay

Après une arrestation spectaculaire, l’impensable se produit lorsque l’incorruptible James Gordon se retrouve condamné pour bavure ! Le plus ancien allié de Batman se retrouve derrière les barreaux, alors que le mafieux Carmine Falcone réapparaît, bien décidé à débarrasser Gotham des « monstres » justiciers ou criminels. Tous ces événements convergent vers une machination tentaculaire…
(BATMAN ETERNAL #1-13)

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Super-héros
Collection: DC Renaissance
Date de sortie: 6 mars 2015
Pagination: 280 pages
Prix: 22.50 €
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman Eternal

Messagepar shtmup » 19 Oct 2014, 10:08

Enorme! J'hésitais entre VO et VF mais la VF sort rapidement et dans le format que j’espérais! :D
Avatar de l’utilisateur
shtmup
Entité cosmique
 
Messages: 1350
Inscrit le: 06 Juin 2012, 13:46

Re: Batman Eternal

Messagepar Watchful » 19 Oct 2014, 11:36

Mais la VO contient plus d'épisodes, non ?
Après tout, je ne suis qu'un dieu...

==> http://www.nerdstalk.net/
Avatar de l’utilisateur
Watchful
Entité Cosmique
 
Messages: 3409
Inscrit le: 05 Nov 2011, 22:25
Localisation: Chez moi, pourquoi ?

Re: Batman Eternal

Messagepar Lanval » 19 Oct 2014, 12:09

Watchful a écrit:Mais la VO contient plus d'épisodes, non ?

c'est un hebdo, alors il y aura bcp de numéros en peu de temps.
28 numéros pour le moment
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman Eternal

Messagepar Biggy » 19 Oct 2014, 13:39

Excellente nouvelle^^
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10331
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman Eternal

Messagepar Bagooor » 30 Oct 2014, 11:27

Le prix reste abordable je trouve.
En même temps, on va avoir plusieurs volumes donc Urban aurait tort de mettre des prix trop haut.

Mais je tenterais ce 1er volume pour me faire une idée de la série.
" Même sans Dieu, les miracles existent ! "
Avatar de l’utilisateur
Bagooor
Entité cosmique
 
Messages: 1301
Inscrit le: 06 Mars 2012, 15:11
Localisation: Bordeaux

Re: Batman Eternal

Messagepar Benjaaman » 31 Oct 2014, 18:08

Franchement Batman eternal est coupé en plusieurs parties. C'est un vrai plaisir de la lire chaque week end, une série qui aura d'énorme répercussion !!
Meilleur Recrue : 2012 MERCI ENCORE ! Bisous
Ma boutique de comics
Ma galerie sur ComicArtFans
Avatar de l’utilisateur
Benjaaman
Entité cosmique
 
Messages: 7869
Inscrit le: 24 Jan 2012, 10:58
Localisation: Lille

Re: Batman Eternal

Messagepar Biggy » 24 Mars 2015, 12:43

Tome 1 lu.

Voilà un titre que j’attendais avec impatience de voir débarquer en VF chez Urban Comics. Batman Eternal. Encore davantage depuis l’épisode #28 de Batman, dans Batman Saga #31, sensé nous lancer dans l’événement Batman Eternal. L’épisode avait, pour ma part, parfaitement rempli son office. Surtout avec Harper Row ainsi mise en avant.

Après une arrestation spectaculaire, l’impensable se produit lorsque l’incorruptible James Gordon se retrouve condamné pour bavure ! Le plus ancien allié de Batman se retrouve derrière les barreaux, alors que le mafieux Carmine Falcone réapparaît, bien décidé à débarrasser Gotham des « monstres » justiciers ou criminels. Tous ces événements convergent vers une machination tentaculaire…
(BATMAN ETERNAL #1-13)

Vous avez bien lu, pas moins de treize épisodes composent ce premier tome, sur quatre. La particularité du titre c’est d’avoir été publié de façon hebdomadaire. Comme pour le titre 52 à son époque, c’est toutes les semaines que ce titre sortait. Heureusement pour nous, et notre portefeuille, Urban Comics nous propose ce titre directement en librairie.
Forcément, avec ce mode de publication, il faut s’attendre à voir tourner les artistes pour les dessins. Pas moins d’une dizaine de dessinateurs pour ce premier tome. Nous avons de tout. Dustin N’Guyen, Mikel Janin, Andy Clarke, Jason Fabok ou encore de petits nouveaux comme Ian Bertram.
L’ensemble est plutôt homogène, les artistes se suivent et nous sommes rarement gênés par le passage de l’un à l’autre. Difficile de parler de tous, même s’ils le mériteraient. Dommage de commencer par Jason Fabok, son style ressemble trop à ce que fait Finch et l’on se retrouve avec des personnages se ressemblant tous morphologiquement et ne dégageant absolument rien. Un plaisir de retrouver du N’Guyen, même si l’artiste semble un peu en deçà de son travail habituel, enfin, du moins sur ses décors. J’ai adoré le chapitre de Riccardo Burchielli, j’ai passé un grand moment avec celui de Ian Bertram, tout d’abord surprenant, rappelant ensuite l’originalité, le côté à part et coloré de Chris Burnham pour réaliser que cela correspond parfaitement à l’univers Batman Inc très présent dans ce chapitre. Un vrai plaisir de tomber sur un chapitre dessiné comme celui-ci. Mikel Janin effectue un travail intéressant également. Dans l’ensemble, c’est graphiquement beau, il y en a pour toutes les rétines et c’est sans faute de goût.

Tout commence avec un fait retentissant : l’arrestation du commissaire James Gordon ! Pour de multiples meurtres ! Et à partir de cette arrestation vont débuter une suite d’événements qui vont mettre Gotham à feu et à sang. Batman va être pris pour cible par la police et son nouveau commissaire, mais la rébellion gronde avec le dernier inspecteur fraichement arrivé à Gotham et choisi par Gordon avant son arrestation. Batgirl pète un plomb, Tim Drake veut absolument voler de ses propres ailes, James Junior a des plans pour son père, Harper prend de l’importance et s’affirme peu à peu, la presse n’est pas en reste avec Vicki Vale, le Pingouin perd gros, Stephanie Brown découvre un secret qu’elle n’aurait pas du et Alfred retrouve une personne inédite ! Tout cela à cause du retour d’un ennemi « classique » de Batman, sans superpouvoirs mais avec de l’argent et une colère palpable !

C’est une véritable guerre des gangs à laquelle nous assistons dans les rues de Gotham, et notre justicier, cible des policiers est bien seule dans sa quête de rétablir l’ordre dans les rues. Le nouveau commissaire ne s’en souciant absolument pas, et pire remet en liberté les personnes arrêtées par le protecteur de Gotham.
Au milieu de cela, beaucoup de sous-intrigues qui permettent à Scott Snyder, John Layman, James Tynion IV, Ray Fawkes et Tim Seeley de remettre au premier plan des personnages du Batverse oubliés ou sous-exploités depuis les New52, Pyg en tête (!!!!), voir d’en introduire de nouveaux (le nouvel inspecteur est prometteur Bard !). Et c’est un véritable plaisir de lecture, d’alterner, à un rythme endiablé, toutes ces histoires, de suivre tous ces personnages.

On aurait pu s’attendre à une série gadget, mais non, du tout. Non seulement c’est passionnant, mais les scénaristes font bien en sorte d’encrer l’histoire au cœur de toutes les événements ou séries de ces dernières années. Des personnages de la série Batman Incorporated, Batman qui essaient de recoller les morceaux avec sa « famille » (enfin des suites au Deuil de la Famille !!!), la « mort » de James Junior ou des liens avec des sagas beaucoup plus anciennes !

Dire que je suis conquis par ces débuts est un petit euphémisme. On est littéralement pris à la gorge par les scénaristes qui ne laissent pas retomber la pression à un seul instant. Tout va crescendo, et à chaque fois qu’on a l’impression qu’on ne pourrait plus être surpris, bam ! On est surpris. Et ce méchant ! Quelle bonne idée !

Bref, j’attendais Batman Eternal avec impatience et je ne suis pas déçu. C’est même le contraire, je suis encore plus emballé par ce titre. C’est tout l’univers Batman qui est mis à l’honneur ici. La faune (les nombreux personnages passionnants) et la flore (Gotham, ses institutions, son inéluctabilité). Et cela nous permet de savoir un peu ce qui se passe à Gotham dans le présent, vu que Snyder, Capullo et Batman l’ont quitté pour la passé et Year Zero pendant un an. Maintenant reste à ce que cette qualité dure sur la longueur, ce qui n’est pas chose aisée, mais ce départ peut donner confiance. Véritable coup de cœur.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10331
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman Eternal

Messagepar Lanval » 25 Mars 2015, 14:39

Image
Batman eternal Tome 2
Scénario: Higgins Kyle,Snyder Scott – Dessin: Fabok Jay,Nguyen Dustin

Le Commissaire Gordon emprisonné après une bavure dont il n’est pas responsable… Le gangster d’antan, Carmine Falcone, de retour à Gotham… Les détenus d’Arkham qui prennent possession de l’Asile… Alfred renoue avec sa propre fille perdue de vue… et dans l’ombre, un mystérieux comploteur tire les ficelles de tous ses événements poussant à bout Batman et ses plus proches alliés.

Contenu : Batman Eternal #14-26)

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Super-héros
Collection: DC Renaissance
Date de sortie: 22 mai 2015
Pagination: 296 pages
Prix: 22.50 €


Image
Batman eternal Tome 3
Scénario: – Dessin:

Alors qu’Alfred a été kidnappé et que Catwoman monte peu à peu les échelons de la mafia, Batman se retrouve piégé par le cerveau derrière cette machination qui le pousse à bout. Au plus fort de cette attaque, il voit ses repaires aux quatre coins de la ville vidés de leur arsenal !
Contient : Batman Eternal #27-39

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Super-héros
Collection: DC Renaissance
Date de sortie: 25 septembre 2015
Pagination: 296 pages
Prix: 22.50 €
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman Eternal

Messagepar Biggy » 23 Juin 2015, 09:49

Tome 2 lu.

Le premier tome de Batman Eternal avait été un véritable coup de cœur. Scott Snyder et James Tynion IV nous proposant une histoire tentaculaire aux nombreuses ramifications. Beaucoup de rebondissements, de nombreux personnages, de l’action, une pléiade de dessinateurs. Le risque résidant dans le mode de publication, un épisode par semaine pendant un an, ce n’est pas rien. Et si le premier volume ne souffrait absolument pas de cette publication, ce n’est déjà plus le cas pour le second.

Le Commissaire Gordon emprisonné après une bavure dont il n'est pas responsable... Le gangster d'antan, Carmine Falcone, de retour à Gotham... Les détenus d'Arkham qui prennent possession de l'Asile... Alfred renoue avec sa propre fille perdue de vue... et dans l'ombre, un mystérieux comploteur tire les ficelles de tous ses événements poussant à bout Batman et ses plus proches alliés.
(Contenu : Batman Eternal #14-26)

Dire que le rythme était soutenu dans ce premier volume est un doux euphémisme ! Il n’y a qu’à voir, à la fin du premier tome, et des treize premiers épisodes, Gordon se retrouvait en prison pour les homicides de plus d’une centaine de personnes, Batman se retrouvait en plein cœur d’une sanglante guerre des gangs avec rien de moins que Carmine Falcone (!!!) face au Pingouin, Batgirl, Batwoman et Jason Todd se retrouvaient en Amérique du Sud, Red Robin et la jeune Harper Row cherchaient une explication aux événements des Narrows et les nanobots, Stephanie Brown tentait d’éviter de se faire tuer par son père, tandis que Batwing et Jim Corrigan tentaient de comprendre les événements surnaturels ayant lieu à l’Asile d’Arkham. Pas mal d’événements, intéressants au demeurant, mais l’on se doute aisément que cela ne pourra tenir sur quatre tomes.

Et dès ce deuxième volume, même si l’intrigue principale arrive à nous tenir en haleine (j’en reparlerais plus bas), on commence à percevoir certaines intrigues comme des intrigues de remplissages, elles traînent en longueur et n’apportent pas toujours grand-chose. Comme le voyage dans les égouts avec Croc, le séjour en Amérique du Sud de Batgirl et compagnie. Même si cela débouche sur un petit truc (relation forte entre Barbara et Jason, le nouveau rôle de Croc), ce ne sont pas des événements marquants, majeurs. Mais comment en vouloir aux scénaristes, cinquante-deux épisodes en un an ce n’est pas rien, c’est du boulot, et faire du sensationnel à chaque épisode est mission impossible, où l’on tombe dans le ridicule.

L’autre souci, c’est l’absence de surprise. La traitrise d’un personnage, dans le chapitre #21 était convenue depuis le début. L’existence de deux personnages identiques ne pouvant rien apporter dans un titre, il était donc évident que le nouveau était un traitre.
Ce qui nous emmène à l’histoire principale, qui s’avère être en fait une destruction pure et simple de tout ce (ceux) à quoi tient Bruce Wayne. Tout cela est personnel ! Du moins… pour le moment… Car, si je suis assez content de revoir un personnage comme Falcone, il était évident qu’il n’était pas le grand méchant se cachant derrière se chaos à Gotham, mais un simple pion. Impossible que le maître cerveau derrière tout ceci ne se révèle si vite. On apprend donc qu’il œuvre pour quelqu’un d’autre, un autre revenant ! Un personnage ayant une rancœur énorme pour notre héros, ce qui explique les coups à Gordon dans le précédent volume, et à Alfred dans celui-ci !! Mais je donne ma main à couper que l’on trouvera un autre manipulateur derrière lui dans le prochain tome. Comment garder une bonne dose de suspense sans cela, même si le procédé reste peu original, répétitif et donc très lassant. Ce n’est qu’une histoire de surenchère…

A côté de cela, le nouveau commissaire de Gotham, Jason Bard devient de plus en plus médiatique, apprécié et performant. Stephanie Brown se livre une guerre sans limite contre son père, bien décidé à abattre sa propre fille, Barbara Gordon fait chou blanc, Harper s’impose toujours un peu plus (qu’est ce que j’aime ce personnage), Catwoman discute avec son père (!!!) et reçoit une étrange proposition, et la fille d’Alfred fait une surprenante découverte alors que la Bat-family semble enfin renouer suite aux événements dans Death of The Family (Ah bon ? Il y avait vraiment eu de réelles dissensions ?) Bon c’est facile, mais il est bien de voir un petit rappel à tout ceci, cela donne une pointe d’émotion lorsqu’ils se retrouvent tous.

Niveau graphique, nous voyons également une petite déception poindre le bout de son nez ! Dustin N’Guyen, Jason Fabok, R.M. Guéra, Andy Clarke (pour ne citer qu’eux) ne vont pas du tout ensemble… Entre Jason Fabok que je ne peux plus voir, un Dustin N’Guyen semble-t-il très, très fatigué, ou encore R.M. Guéra que j’adore mais qui n’a pas sa place sur du Batman, c’est une qualité graphique assez inégale et chaotique. Une grosse déception donc, hormis peut-être Andy Clarke.

Bref, l’intérêt, pour ne pas dire la qualité s’étiole petit à petit. Cela était prévisible, mais j’espérais que cela arriverait un peu plus tard et non dès le second tome. Si ce deuxième tome se laisse, malgré tout, lire on sent déjà que les scénaristes tirent un peu sur la corde et reposent leurs histoires sur les gros rebondissements et la surenchère de vilains. Quand on pense tenir le cerveau, on se rend compte qu’il n’est qu’un pion et l’on passe au suivant.
J’ai bien peur que tout cela n’aille que crescendo avec les deux derniers tomes, et la série risque donc de devenir vite indigeste, il faut donc profiter du premier et éventuellement de celui-ci.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10331
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman Eternal

Messagepar Lanval » 08 Oct 2015, 12:46

Image
BATMAN ETERNAL tome 4
Scénario: Higgins Kyle,Snyder Scott – Dessin: Fabok Jay,Nguyen Dustin
Après une arrestation spectaculaire, l'impensable se produit lorsque l'incorruptible James Gordon se retrouve condamné pour bavure ! Le plus ancien allié de Batman se retrouve derrière les barreaux, alors que le mafieux Carmine Falcone réapparaît, bien décidé à débarrasser Gotham des « monstres » justiciers ou criminels. Tous ces événements convergent vers une machination tentaculaire... Contenu : #40-52 + Batman #28

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 29 janvier 2016
Prix : 22.5 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman Eternal

Messagepar fred le mallrat » 17 Fév 2016, 13:50

Le dernier volume est plus interessant que la série en elle même qui comme beaucoup d "event" batman.. sont decevant par un coté brouillon donnés par le trop pleins de personnages, de choses qui semblent peu peser... c est le cas de War Games aussi ou de No Mans land, knightfall... c est souvent too much..
mais ce dernier tome est plus concentré, plus focalisé.. et s avere agréable.. même si on e dit "tout ca pour ca"... surtout pour le pauvre alfred
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 19487
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Batman Eternal

Messagepar Biggy » 29 Fév 2016, 12:50

Tome 3 lu.

Ce n’est pas tout que Scott Snyder et Greg Capullo embarquent le titre principal de Batman dans le passé, à l’occasion de Year Zero. Pendant ce temps, il se passe forcément des choses à Gotham, et pas qu’un peu ! Heureusement, Batman Eternal est là. Mais il faut bien avouer, que si l’intrigue principale réussit à tenir en haleine, beaucoup d’à côtés ne servent pas à grand-chose si ce n’est à faire office de remplissage. Alors le rythme hebdomadaire était-il vraiment nécessaire ?

Alors qu’Alfred a été kidnappé et que Catwoman gravit peu à peu les échelons de la mafia, Batman se retrouve piégé par le cerveau derrière cette machination qui le pousse à bout. Au plus fort de cette attaque, il voit ses repaires aux quatre coins de la ville vidés de leurs arsenaux.
(Contient les épisodes #27 à 39)

L’arrestation de Gordon n’était que le point de départ d’un plan à grande échelle. Ca, nous pouvions facilement le déduire nous même dès les débuts de Batman Eternal. Il était plus difficile, par contre, de deviner à quel point cela allait se transformer en acharnement sur Batman ! Gotham est devenu un véritable lieu de chaos ! Si l’apparition de Carmine Falcone est une belle surprise, la découverte que Jason Bard est un pourri, très actif dans la chute de Batman, l’est beaucoup moins, tant cela était prévisible !
Dès son arrivée à Gotham, et suite aux explications qu’il était tout aussi intègre et charismatique que Gordon, les alarmes « attention arnaque » ce sont mises en marche. Deux personnages identiques dans un même titre, c’est absolument inutile et farfelue. Par contre, il faut reconnaître que ce personnage sait y faire pour détruire Batman, même s’il a l’aide de Silence !

Le travail des deux hommes porte ses fruits. Alfred se retrouve à Arkham, la police prend Batman pour cible, ses caches d’armes à travers la ville se transforment en bombes meurtrières et Wayne Entreprises, et toutes ses filiales, passent sous contrôle militaire et civil, laissant Batman sans armes, et Bruce Wayne sans argent !

A côté de l’acharnement en règle que subit Batman, d’autres intrigues, plus ou moins pertinentes, poursuivent leur petit bonhomme de chemin.
Au niveau des choses intéressantes se déroulant à Gotham, il y a Catwoman qui continu son évolution, sa transformation, son accession à la tête de la mafia de tout Gotham. Et sa décision de basculer sera facilitée à la suite d’un drame.
Cette guerre des gangs, bien qu’elle commence sévèrement à être reléguée au troisième, quatrième voir cinquième plan, où il est toujours plaisant de voir toutes les brutes et tordues de Gotham se mettre dessus.
Ou encore l’enquête de Vicki Vale sur le passé du fameux Jason Bard.
Mais l’intrigue secondaire la plus intéressante, pour moi, et même si ce n’est pas vraiment une intrigue, l’intégration de la fille d’Alfred à l’équipe de Batman. Elle apporte un soutien exceptionnel à Batman, comme son père, mais à l’inverse de lui, n’hésite pas à lui tenir tête. Un excellent personnage, qui m’a déjà totalement convaincu.

Mais toutes les intrigues sont loin d’être sympathiques.
Le souci nano-technologique, sur lequel enquêtent Red Robin et la jeune Harper Row est mis de côté et à peine cité dans ce troisième tome.
Batgirl rentre très vite dans les rangs après une petite crise d’adolescente.
Le surnaturel que vit Batwing est vite éteint, d’une manière plus qu’expéditive.
Quant à Spoiler, elle vient dire coucou et disparaît aussitôt.
On remarquera que toutes ces intrigues bouche-trous concernent les acolytes de Batman. Comme s’il fallait à tout prix qu’ils soient tous présent et au diable l’intérêt de leurs histoires… Encore heureux que Nightwing soit « mort » cela aurait encore rallongé cette longue liste d’intrigues ne servant à rien…

Graphiquement, ce n’est vraiment pas la fête. Si des artistes comme Alvaro Martinez ou Andrea Mutti se démarquent un peu en nous proposant des dessins expressifs et des scènes d’action très bien rendues, ou Javier Garron dans un style cartoony, le reste est assez faiblard (Felix Ruiz, Fernando Pasarin…) ou trop tape-à-l’œil et sans la moindre expressivité (Jason Fabok).

Bref, l’intrigue principale de Batman Eternal continue de capter l’intérêt et de nous offrir quelque chose de sympathique à lire. Mais attention à la surenchère, des rebondissements et à l’entassement des menaces. De même, on se passerait volontiers de nombreuses intrigues secondaires complètement inutiles et inintéressantes ne servant qu’à polluer l’intrigue principale.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10331
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman Eternal

Messagepar Biggy » 01 Mars 2016, 12:48

Tome 4 lu.

Si Batman Eternal a su, au fil du temps et malgré une publication hebdomadaire, garder un intérêt certain, de par le fait qu’on voulait savoir qui était le génie qui malmenait autant notre héros, ce n’est pas sans nous proposer, aussi, des intrigues inutiles et bouche-trous et une surenchère de rebondissements et de suspects. Néanmoins l’envie de connaître ce mystérieux ennemi, rend ce quatrième et ultime tome très, très alléchant.

Après la chute de l’Asile d’Arkham et des Entreprises Wayne, Gotham City sombre dans le chaos… Batman et ses alliés jouent leur va-tout face à une coalition d’ennemis des plus retors, dont la machiavélique Sphinx, et le redoutable Ra’s al Ghul ! Une nouvelle ère s’amorce pour les justiciers, si toutefois ils parviennent à survivre !
(Contient les épisodes Batman Eternal #40 à 52 et Batman #28)

La fin se rapprochant, les scénaristes continuent leur travail de sape et expédie de façon non dissimulée, les intrigues secondaires. Après que le Spectre ait fait sauter Arkham, que Batgirl se soit calmée, c’est au tour de Robin de découvrir les qualités d’Harper, alors que tous deux mettent fin à la menace du nanovirus, avec un ennemi que l’on n’avait pas vu et qui colle parfaitement à la menace. On se rend vraiment compte à travers ses résolutions de petites intrigues qu’elles n’étaient là que pour permettre au titre de tenir sur le délai escompté d’un an.

Catwoman de son côté entérine sa nouvelle vie (je vais enfin (!!!) pouvoir lire le premier tome de Catwoman Eternal), elle semble avoir tiré un trait très facilement sur son intégral en cuir pour passer à un décolleté de soie des plus vertigineux.

Mais nous pouvons passer outre cela, car si la plupart de ces intrigues furent bidons, d’autres ont été amusantes à suivre. Et puis surtout l’impatience que suscite ce tome provient de la suite de l’intrigue principale ! Après avoir suspecté entre trois cents et mille ennemis pour mener la dance, notamment l’inspecteur Bard que nous avons rayé de notre liste dans le précédent tome (sans pour autant être dédouané, encore un sacré tordu), Batman continu d’enquêter, Silence, le Sphinx, Ras al Ghul… Mais il continu de faire chou blanc…

La situation à Gotham devient critique et l’image de Batman est sérieusement écornée, le coup des cachettes secrètes disséminées dans la ville a beaucoup de mal à passer, et voilà les ennemis du justicier plus qu’armés pour mettre encore davantage le chaos. Et Gotham va véritablement s’embraser ! Batman va avoir besoin de toute sa famille et encore davantage pour arrêter le massacre !

Aussi, lorsque le moment de rencontrer le véritable cerveau derrière tout ce chaos, on tombe de haut ! Quelle déception ! Cela se dessinait de plus en plus, et je ne voulais pas me résoudre à accepter la vérité. Et pourtant, alors que je m’attendais, sans doute comme tout le monde, à un ennemi extraordinaire, ayant réussi à se jouer de Batman, à ruiner sa ville, ne reste qu’un ennemi de quatrième ou cinquième zone ayant simplement eu la bonne idée au bon moment. Quelle déception !
Mais Batman Eternal étant un titre où l’on aime la surenchère, c’est sans véritable surprise, que dans l’ultime chapitre, nous découvrons encore un nouvel ennemi, caché dans l’ombre et qui au final n’est que la goutte de trop, toute crédibilité vole en éclat…

Alors au final, on peut se demander pourquoi un tel titre, la mythologie Batman n’y gagne pas grand-chose hormis une histoire mainstream tape-à-l’œil de plus… Si Batman Eternal est une véritable déception, quelques éclaircies sont venues illuminer ma lecture, et ce ne sont que des femmes. Harper, qui rentre enfin dans la bat-family et de bien belle manière. Sélina, et son heel turn fort intéressant. Et enfin Julia, la fille d’Alfred, personnage dont je suis déjà totalement fan. Mais quatre tomes, cinquante deux épisodes, plus de milles pages et un peu plus de cent euros pour ça, c’est très, très cher payé.

Terminons sur un point… négatif, encore une fois, en survolant très vite l’aspect graphique. Peu de chose à en dire, si ce n’est que c’est du n’importe quoi. Plus d’une vingtaine de dessinateurs pour ce tome, c’est beaucoup trop, surtout quand ces, nombreux artistes, sont en (très) petite forme et qu’il n’y a aucune cohérence artistique.

Bref, ce quatrième tome aura tué le titre à mes yeux. Au final si la lecture est plaisante par moment, nous n’aurons qu’une vaste, très vaste, trop vaste, intrigue où les mots surenchères des rebondissements et entassement des suspects sont les mots d’ordre de cette série hebdomadaire.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10331
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman Eternal

Messagepar Trasher » 03 Mars 2016, 13:51

Cher Biggy ( huhu )
Tu utilise beaucoup le mot "déception"....
Pour moi cest ta critique ma déception :( je pensais vraiment pouvoir lire une critique positive de ta part... Pas de bol ça sera pour une autre fois lol

Moi j'ai justement adoré tout ce qui t'a déçu. On ne sait pas d'où ça vient, et ça faisait un moment depuis ma lecture de "crise d'identité" que je n'avais pas vu ce type d'intrigue.

Concernant le cerveau, cela prouve que Batman n'est qu'un homme. Oui oui les gars, un mec UE vous et moi et ça c'est extra parce que.... Bah c'est Batman quoi ^^

J'ai adoré pour ma part grâce au faite que l'on ne sait pas où cela nous amène. J'adore les série policière Ca y joue peu être.

Mon écrit n'est pas forcément à la hauteur de maitre Biggy mais je m'y suis essayer :)

A plus tard
Avatar de l’utilisateur
Trasher
Sauveur de l'Univers
 
Messages: 609
Inscrit le: 22 Nov 2011, 21:42

Re: Batman Eternal

Messagepar snakes14 » 20 Jan 2017, 11:51

Je viens de boucler les 4 tomes de cette série Batman Eternal. Ayant été captivé par le premier numéro je me suis acheté les 3 autres une fois sortie pour lire cette histoire dans son ensemble car il est vrai que c'est très dense et beaucoup d'intrigues sont développées dès le premier tome.
On retrouve donc ici une série hebdomadaire ce qui je crois est assez rare dans le monde du comics pour être signalé et ceci dans le but de fêté le 75ème anniversaire de ce cher Batou.

Dès le début on est accroché, on retrouve un commissaire Gordon derrière les barreaux après avoir causé la mort de centaines de personnes et à partir de ce moment un vaste complot se met en place pour faire tomber Batman et le moins que l'on puisse dire c'est que ça va à 10 000 à l'heure. Un des points forts de ce récit c'est qu'il réuni l'ensemble des protagonistes du Bat-verse que ce soit ses alliés comme ses ennemis et permet aux jeunes lecteurs de découvrir l'ensemble de ces personnages. J'ai vraiment apprécié cette lecture et bien que l'action prédomine dans ces 4 tomes c'est sans doute les relations entre les personnage que j'ai le plus apprécié et l'évolution de certains d'entre eux. A noter quand même quelques longueurs entre le tome 2 et 3 (on sent que la série a été "étirée" pour atteindre les 52 numéros) mais ça ne pas gêner plus que ça vue que je les ai enchaîné. Je pense que mon ressenti sur Batman Eternal aurait été différent si j'avais lu chaque livre séparément et certaines qualités seraient devenus des défauts car il aurait été difficile de suivre toutes ces intrigues qui s'entremêlent je pense qu'on aurait plus le sentiment de ramer à la lecture que d'avancer avec le personnage.
Le choix de Snyder et de Tynion IV sur cette série a été de multiplier les rebondissements (sans doute pour susciter l'envie au lecteur américain d'acheter son numéro Batman Eternal chaque semaine) et je pense que cette surenchère déplaira à certains mais pour ma part ce fut plaisant et m'a tenu captivé jusqu'au bout.
Si vous voulez de l'action, vous allez être servis et ceci donnera lieu à de belles planches.
Puisqu'on parle du dessin, il faut souligner que c'est assez inégale et comme vous l'imaginez ce titre a nécessité une pléthore de dessinateurs, c'est un peu la fête chez mémé, il y a boire et mangé et il y en a pour tout les goûts graphiquement parlant geek2012 Par contre on voit que "certaines" planches ont été bâclé, les dessinateurs n'ont pas vraiment eu le temps de montrer tout leur potentiel. Mais dans l'ensemble il y a une certaine cohérence dans les dessins et personnellement les dessins m'ont bien plus.

Voilà vous l'aurait compris, ce n'est pas une série exceptionnelle et elle aurait sans doute gagné a être plus courte (surtout pour nos portes-monnaie) mais suivant ce que l'on veut lire ça peut être une lecture très plaisante. Si on veut découvrir une histoire à grande échelle sur Batman qui évolue à vitesse grand V, avec de l'action, un grand nombre de personnages appartenant à son univers et quelques bouleversements qui impacteront notre chauve souris géante tout en sachant que vous serez confrontés aux défauts de ce type de série "mainstream" alors allez y, essayez et prenez le premier numéro (qui reste le meilleur selon moi). Autrement passez votre chemin ou faites les vous prêter car c'est un budget conséquent qui sera sans doute mieux dépenser sur une autre série.
Avatar de l’utilisateur
snakes14
Entité Cosmique
 
Messages: 1131
Inscrit le: 08 Nov 2013, 16:25


Retour vers Batman

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Heroes database

Forumcomics, le forum des comics Marvel, mais aussi DC, Topcow, Star wars, Lobo, etc. Découvrez tout sur l'univers des collectionneurs de bustes et statues Bowen, Attakus, Sideshow. Venez discuter de vos personnages préférés tel que Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron-Man, Hulk, X-Men, Daredevil, et aussi de Star Wars, Yoda, Goldorak, et toutes les séries de votre enfance !