Batman & Robin (New 52)

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 14 Mars 2015, 13:02

Chouette couv!
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar corwin34 » 01 Août 2015, 19:41

4 épisodes, 14 euros.
Je sens que ça va se lire très vite!
Avatar de l’utilisateur
corwin34
Entité Cosmique
 
Messages: 1175
Inscrit le: 27 Déc 2009, 15:59

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Lanval » 19 Oct 2015, 08:52

Image
BATMAN & ROBIN tome 4

Dévasté par la mort de son fils Damian, Batman se retrouve une fois de plus sans Robin, perdu dans un monde désormais vide de sens. Avec le soutien de ses compagnons et de sa famille, le Chevalier Noir parviendra-t-il a surmonter son plus grand échec ? Ou sombrera-t-il dans la culpabilité, jusqu'à devenir son plus redoutable ennemi ?
Scénario : Peter Tomasi - Dessins : Patrick Gleason

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Polar / Thriller / Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 26 février 2016
Pagination : 176 pages
Prix : 15 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Lanval » 15 Mars 2016, 09:00

Image
BATMAN & ROBIN tome 5
Scénario : Peter Tomasi - Dessin : Patrick Gleason

Harvey Dent était autrefois un brillant procureur, basé à Gotham City, mais une affaire frauduleuse avec la famille McKillen a brisé sa vie et l'a transformé en Double-Face, le criminel schizophrène. Aujourd'hui, alors qu'Erin McKillen est la nouvelle dirigeante de cette organisation criminelle, Double-Face prépare sa vengeance.
Contient : Batman and Robin Vol5: The Big Burn (Batman and Robin #24-28 + Annual 2)

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Polar / Thriller / Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 26 août 2016
Prix : 15 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 15 Mars 2016, 09:49

J'ai beaucoup aimé cette saga.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar jb681131 » 20 Mars 2016, 12:08

@Lanval: Pourquoi tu mets souvent les mauvais visuelles ?

Image
jb681131
Simple humain
 
Messages: 11
Inscrit le: 20 Mars 2016, 00:20

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Lanval » 20 Mars 2016, 14:23

jb681131 a écrit:@Lanval: Pourquoi tu mets souvent les mauvais visuelles ?

Image

je mets les images choisies par Urban lors des annonces des titres, pas celles des TPB qui sont pas toujours reprises en couverture définitive par Urban
Tu ne t'es pas encore présenté dans la bonne section, va le faire dès que tu peux
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar jb681131 » 20 Mars 2016, 14:47

Lanval a écrit:
jb681131 a écrit:je mets les images choisies par Urban lors des annonces des titres, pas celles des TPB qui sont pas toujours reprises en couverture définitive par Urban
Tu ne t'es pas encore présenté dans la bonne section, va le faire dès que tu peux


Et par curiosité tu les trouves vois où les images des annonces ? Car sur le site d'Urban la couverture n'est pas présente ?
jb681131
Simple humain
 
Messages: 11
Inscrit le: 20 Mars 2016, 00:20

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Lanval » 20 Mars 2016, 16:33

jb681131 a écrit:
Lanval a écrit:
jb681131 a écrit:je mets les images choisies par Urban lors des annonces des titres, pas celles des TPB qui sont pas toujours reprises en couverture définitive par Urban
Tu ne t'es pas encore présenté dans la bonne section, va le faire dès que tu peux


Et par curiosité tu les trouves vois où les images des annonces ? Car sur le site d'Urban la couverture n'est pas présente ?

Facebook et twitter
ce genre d'image sont diffusées à chaque annonce, en appui du texte et du lien vers le site
Image
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 18 Avr 2016, 12:07

Tome 2 lu.

Contre toute attente, et malgré les bons débuts du titre Batman par Snyder et Capullo, mon gros coup de cœur dans l’univers de la chauve-souris aura été pour Batman & Robin. Sans doute grâce à trois points. Tout d’abord le personnage de Damian, magnifique petit homme au caractère bien trempé et dénotant tellement des autres Robin. Ensuite la relation, si compliquée, Bruce/Damian, père/fils. Enfin la qualité du duo Peter J. Tomasi et Patrick Gleason, qui réalise un incroyable travail.
J’ai tellement aimé ce titre, que j’ai attendu la sortie de plusieurs tomes pour me replonger dedans sans temps mort.

Confronté au lourd héritage du costume de Robin, Damian Wayne lance un défi aux précédents tenants du titre : Dick Grayson/Nightwing, Jason Todd/Red Hood et Tim Drake/Red Robin. L’occasion pour le cadet de la Bat-Family de prouver sa valeur, mais également de mettre à l’épreuve son code de l’honneur hérité des Assassins de s amère, Talia al Ghul.
Batman & Robin développe avec maîtrise la relation étroite et conflictuelle entretenue par le légendaire justicier de Gotham et son fils Damian, devenu Robin. Peter J. Tomasi (Brightest Day, Nightwing) confirme son talent de scénariste en faisant de cet affrontement père-fils un tremplin vers une réflexion d’ampleur pour les deux héros, tandis que Patrick Gleason (Green Lantern Corps), illustre avec talent ce récit inédit.
(Contient les épisodes #0 et #9 à 14)

Le tome se lance avec le fameux épisode #0, que l’on a eu sur tous les titres New52 à l’époque. Au programme, Tomasi, décide de nous montrer comment l’envie de connaître son père est née dans l’esprit du très jeune Damian. Et comment Talia, sa mère, en à profité, pour motiver son fils à accentuer, approfondir, son apprentissage. Dès le départ, la rencontre entre père et fils était vouée à faire des étincelles, de par l’inexorable attente d’un côté, et la profonde surprise de l’autre.

La suite du tome subit, comme tous les titres du batverse, le contrecoup de ce qu’il se passe dans les titres phares et porteurs du Chevalier Noir. A savoir Batman et Batman Inc. Avec le retour du Joker et la prime mise sur la tête de Damian par sa propre mère. Mais malgré tout, et à l’inverse de nombreux autres scénaristes qui ne font que subir ces impératifs, Peter J. Tomasi parvient à passer outre et à continuer son travail sur ce formidable duo.

Dans « La Guerre des Robin », notre jeune Damian décide de s’imposer face à ses illustres prédécesseurs. Et comme toujours avec le jeune garçon, cela ne se fait pas dans la dentelle, Damian ne cessant de se montrer arrogant, agressif et manipulateur. Il faut dire que la vie du dernier Robin en date n’est pas des plus communes et sous ses airs hautains et sûr de lui, il n’est pas facile pour lui de trouver une place dans cette nouvelle et grande famille.
Et alors qu’il se livre à diverses exactions sur les anciens Robin, il doit empêcher Gotham de sombrer totalement dans le chaos et les flammes en s’opposant à un nouveau venu, Terminus, marqué physiquement par sa première rencontre avec Batman, comme toutes son équipe d’ailleurs (bonjour les personnages ridicules). La vengeance et la rancune ne sont que les seules motivations de ce nouvel adversaire, très éphémère.

Dans, « Manger pour Vivre », Bruce tente un rapprochement avec son fils, alors qu’il est consigné à la grotte. La prime sur la tête de Damian ayant lancé à ses trousses ce qu’il se fait de pire en tueurs et tordus en tout genre. Il y a de quoi être motivé avec une telle somme. Cependant, une mission personnelle et bien particulière va pousser Damian à s’aventurer dans les égouts, où il va tomber sur des habitants de Gotham transformé en zombies cannibales affamés.

Père et fils ne se comprennent pas, encore, et se cherchent, se jaugent, ne sachant pas comment aborder l’autre. Il est vraiment touchant de voir ces deux forts caractères si impuissant l’un envers l’autre. Peter J. Tomasi excelle dans son travail sur cette relation si tumultueuse et si touchante. Bien aidé par Patrick Gleason nous offrant aussi bien de superbes scènes d’action rythmée et sans temps morts, que des têtes-à-têtes d’une grande émotion. Son travail, à mes yeux, ne souffre d’aucun défaut, il est l’artiste qu’il faut pour un comics aussi fort et riche émotionnellement. Son travail sur le duo Bruce/Damian est tout aussi profond que celui du scénariste.

Bref, si ce deuxième tome est un peu moins bon (un tout petit peu) que le premier, la faute à un nouveau méchant assez faible, la pollution des autres titres, Peter J. Tomasi et Patrick Gleason nous propose malgré tout un formidable apprivoisement entre deux personnages qui n’arrivent pas à aller vers l’autre mais le désirent ardemment.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 02 Mai 2016, 12:18

Tome 3 lu.

Difficile pour un père et un fils de s’apprivoiser alors qu’ils semblent si différents, et qu’au final ne se connaissent pas du tout. Et c’est avec brio que Peter J. Tomasi et Patrick Gleason nous plongent au cœur de cette rencontre, de cette nouvelle vie à deux. Oscillant entre l’action, la frustration et l’émotion, nous sommes littéralement emportés par cette histoire. Et nous nous apprêtons à franchir à nouveau palier dans ce duo avec ce troisième tome.

Durant la vicieuse attaque du Joker, Damian Wayne fut capturé par le Clown Prince du Crime et dut faire face à une version sardonique et effrayante de son propre père, Batman... Un duel qui fit ressortir la peur et l'angoisse de ce fils maudit face à l'héritage imposant qui est le sien. Car Damian n'aspire en son fort intérieur qu'à remplacer dans quelques années son père en tant que protecteur de Gotham.
(Contient: Batman and Robin #15-17 + Batman and Robin annual #1)

Ce petit tome commence avec le premier annual du titre. Si ces numéros spéciaux ne me font ni chaud no froid la plupart du temps, celui-ci est plutôt sympathique à lire, avec une belle parenthèse enfantine, à l’opposé de l’aspect noir et sombre de titre. Un jeune Damian qui veut faire ses preuves et également se rapprocher toujours un peu plus de son père et organise donc un voyage plein de surprises, de belles surprises pour son père à travers l’Europe, sur les traces de ses défunts parents. Pendant ce temps, Damian peut en profiter pour agir à Gotham sous le costume de Batman !
Vraiment très sympathique à lire, beaucoup de tendresse et d’émotion.

La moitié du tome, ensuite (ce qui ne représente que deux épisodes…), se retrouve sous le joug du Deuil de la Famille. Encore une fois, et comme beaucoup de titre du batverse, Batman & Robin est « pollué » par les événements du titre de Scott Snyder et Greg Capullo. Mais encore une fois, le scénariste arrive à faire abstraction des contraintes pour nous offrir quelque chose de sympa.

Désobéissant, une fois n’est pas coutume, à son père, alors que le Joker effectue un retour détonnant à Gotham, Damian se retrouve aux mains de ce dernier, alors qu’il était à la recherche d’Alfred. Et comme avec tous les autres proches de Batman, le Joker ressort son laïus comme quoi ils ne sont tous que des boulets, des poids morts à l’épanouissement de « son » Batman. (Je me rappelle la profonde et désastreuse répétitivité de ces tie-in maintenant…)
Mais pour Damian, les choses sont différentes, puisqu’il a le droit, en plus, de se faire démolir par Batman lui-même, ce qui va avoir un impact psychologique très fort sur le jeune garçon, montrant encore un peu plus, s’il eut été besoin, de son attachement à son père.

Dans le dernier épisode, nous avons le droit aux contrecoups de ce terrible affrontement avec le Joker, dont nous n’avons, bien entendu, pas la conclusion. Rare que ce soit dans ce sens là, mais je préfère le mode de publication de Panini pour ces grandes sagas Marvel Now, comme le Procès de Jean Grey ou Infinity où l’on se retrouve avec les épisodes des différentes séries ensemble. Ici, pour peu que l’on ne lise pas le titre Batman, on n’a ni le début ni la fin de cette saga, assez rageant donc.

Graphiquement, je suis fan du travail de Patrick Gleason, et ici, son approche de ce Joker se punaisant son vieux visage sur la tête est juste fantastique ! Terriblement malsain et dérangeant, mais fantastique. C’est le premier à réussir, véritablement à rendre ce Joker terrifiant, sale, à faire vomir. A ne pas rendre son visage gadget ou mal foutu.

Bref, hormis la surprise et la déception de se retrouver avec un tome de seulement quatre chapitres, la moitié du tome est consacré au Deuil de la Famille, plus un épisode « épilogue ». Ne reste alors qu’un épisode passionnant et « indépendant » avec l’annual qui entame ce tome. Et s’il est très plaisant à lire, cela ne sauve pas la lecture de ce mini tome trois, réservé à ceux qui veulent découvrir ce qui arrive à Damian pendant la saga du Joker. Cela reste malgré tout, un excellent titre et Peter J. Tomasi et Patrick Gleason font toujours de l’excellent travail.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Lanval » 19 Mai 2016, 14:17

Image
BATMAN & ROBIN tome 6
Tomasi Peter - Gleason Patrick

Bien que la mort de son fils unique, Damian, aussi connu en tant que Robin, ait été un lourd fardeau, Batman a su remonter la pente et retrouver le courage d'affronter les pires menaces de Gotham. Mais Ra's al Ghul ne l'entend pas de cette oreille et tente par tous les moyens de ressusciter celui qui est également son petit-fils.

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Polar / Thriller / Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 21 octobre 2016
Pagination : 192 pages
Prix : 17.5 EUR
Image Ma boutique, c'est ici
Avatar de l’utilisateur
Lanval
Modo-Man
 
Messages: 5609
Inscrit le: 07 Mars 2011, 12:59
Localisation: Les Terres Mystiques aux Cieux Obscurs

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar fred le mallrat » 22 Juin 2016, 13:17

Image
BATMAN & ROBIN tome 5
Scénario : Peter Tomasi - Dessin : Patrick Gleason

Harvey Dent était autrefois un brillant procureur, basé à Gotham City, mais une affaire frauduleuse avec la famille McKillen a brisé sa vie et l'a transformé en Double-Face, le criminel schizophrène. Aujourd'hui, alors qu'Erin McKillen est la nouvelle dirigeante de cette organisation criminelle, Double-Face prépare sa vengeance.
Contient : Batman and Robin Vol5: The Big Burn (Batman and Robin #24-28 + Annual 2)

Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Polar / Thriller / Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 26 août 2016
Prix : 15 EUR
[/quote]
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 19956
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar fred le mallrat » 07 Sep 2016, 20:11

Image

BATMAN & ROBIN tome 6

Bien que la mort de son fils unique, Damian, aussi connu en tant que Robin, ait été un lourd fardeau, Batman a su remonter la pente et retrouver le courage d'affronter les pires menaces de Gotham. Mais Ra's al Ghul ne l'entend pas de cette oreille et tente par tous les moyens de ressusciter celui qui est également son petit-fils.
Public : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Genre : Polar / Thriller / Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 21 octobre 2016
Pagination : 192 pages
EAN : 9791026810346
Prix : 17.5 EUR
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 19956
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 26 Sep 2016, 10:21

Tome 4 lu.

Après un troisième tome quelque peu gangréné par les événements du titre Batman de Scott Snyder et Greg Capullo, j’attendais ce quatrième tome avec une grande impatience. Nous y retrouvons, sans doute, les meilleurs épisodes du duo Peter J. Tomasi/Patrick Gleason. Ces épisodes « Requiem » font suite directe au tragique décès de Damian… L’heure est au deuil…

Dévasté par la mort de son fils Damian, Batman se retrouve une fois de plus sans Robin, perdu dans un monde désormais vide de sens. Avec le soutien de ses compagnons et de sa famille, le Chevalier Noir parviendra-t-il à surmonter son plus grand échec ? Ou sombrera-t-il dans la culpabilité, jusqu’à devenir son plus redoutable ennemi ?
(Contient les épisodes #18 à 23)

Grant Morrison a broyé le cœur de tous les fans de Damian d’une main ferme et cruelle. Dans les derniers épisodes de Batman Incorporated, il a commis l’impensable, tuer sa création, tuer notre petit Damian ! Si le drame a été douloureux pour une grande partie du lectorat, il était aisé de penser que cela être le cas, également, et voir pire, pour Batman, Bruce Wayne, son père.

Plus qu’une nouvelle perte d’une Robin, d’un allié, Batman perd cette fois-ci un fils ! Et si la cohabitation pouvait être explosive, les deux personnages ont appris à se faire confiance, à compter l’un pour l’autre, à inspirer l’autre et au final à s’aimer, même si cela n’était que de façon des plus pudiques, mais aussi des plus sincères et touchantes. Pour passer ce deuil, si tant est qu’il y arrive, Batman va traverser sept étapes douloureuses et violentes. Un parcourt sublimé par Peter J. Tomasi et Patrick Gleason.

Choc, déni, colère, tristesse, résignation, acceptation et reconstruction, voilà ce par quoi Batman va devoir passer pour tenter de faire le deuil de Damian. Et les premières étapes, choc, déni, colère vont être d’une rare violence. Batman va s’en prendre avec violence, autant verbale que physique, à ses ennemis mais aussi à ses proches. La dureté de cette perte va rendre Bruce ivre de rage, ses ennemis vont voir les coups s’abattre sur eux, alors qu’Alfred, Tim, Barbara et les autres vont devoir affronter sa colère, son mépris, sa rage, sa culpabilité. Car c’est de cela qu’il s’agit, Batman se pense responsable de cette perte tragique.

Mais s’en vouloir, le désire de ramener un mort à la vie, le mal que l’on fait à ses proches pour avoir soi-même moins mal, cela ne change rien au fait. Robin est parti, son fils est parti, et il n’y a rien qui ne puisse effacer cette douleur, si ce n’est le temps et son travail d’usure, d’érosion sur les émotions à vif.
Quelle claque de la part de Peter J. Tomasi qui réussit à merveille à faire transparaître tous ces sentiments, toute cette colère, toute cette culpabilité. Personnellement, j’ai eu la chair de poule en lisant ces épisodes, littéralement happé, pris par ces émotions, me mettant à la place de Bruce et ressentant son impuissance, sa tristesse comme si elles étaient miennes.

Lorsqu’on ajoute cette empathie à fleur de peau du scénario au dessin de Patrick Gleason, on se prend une monstrueuse claque dans la tronche. Si Peter J. Tomasi retranscrit des émotions plus que réelles, Patrick Gleason les exprime à travers ses dessins au point de nous donner la chair de poule, et même de nous tirer quelques larmes. J’ai littéralement été bouleversé devant ce dessin de Bruce Wayne, à genoux, serrant la tunique vide de Robin, comme si cela était son fils.

Bref, Batman & Robin est clairement la meilleure série de batverse durant les New52. Et avec ce quatrième tome, nous avons sans doute le point culminant de ces deux artistes, à travers un arc véritablement bouleversant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 11 Nov 2016, 19:02

Tome #5 Lu.

Avec le quatrième tome, l’excellente série Batman & Robin, déjà au-dessus des autres titres Batman, nous a proposé une fabuleuse histoire, tellement riche en émotion. Une magnifique et touchante histoire d’un père devant accepter la mort de son fils et lui dire au-revoir. Enfin, une histoire où il doit tenter d’y parvenir, car s’il y a bien quelque chose d’impossible à l’être humain, c’est cela. Les parents ne devraient jamais survivre à leurs enfants. Avec Requiem, Peter J. Tomasi nous a montré à quel point il est le meilleur narrateur pour l’histoire de Bruce et Damian, aussi douloureuse soit-elle.

Harvey Dent était autrefois à Gotham City, mais une affaire frauduleuse avec la famille McKillen a brisé sa vie et l’a transformé en Double-Face, le criminel schizophrène. Aujourd’hui, alors qu’Erin McKillen est la nouvelle dirigeante de cette organisation criminelle, Double-Face prépare sa vengeance.
(Contient les épisodes #24 à 28 et Annual #2)

Si le deuil est loin d’être terminé pour Bruce Wayne, la réalité de Gotham va le rappeler à sa mission. En effet Harvey Dent, Double-Face refait parler de lui. Et pour cause, la belle et dangereuse Erin McKillen est de retour en ville ! De quoi rendre ivre de rage le dément à la dualité extrême ! En effet, à travers cette intrigue et ce retour, Peter J. Tomasi en profite pour changer, quelque peu, les origines de l’ancien procureur de Gotham.

Je dois bien reconnaître, en tant que fan inconditionnel d’Un Long Halloween et d’Amère Victoire, apprendre le projet, comme pour quasiment tous les méchants de Batman, de retravailler les origines de Double-Face m’a fait, un peu, grincer des dents. Mais bon, la qualité du travail de Tomasi et Gleason parle pour elle.

Si le trio de chevaliers protecteurs est toujours d’actualité (James Gordon, Harvey Dent et Batman) et si l’acide est toujours responsable de cette transformation, la main le projetant n’est plus la même et Harvey n’est pas aussi irréprochable que cela au départ. Avant de devenir le procureur que l’on connaît il était un avocat travaillant pour les familles de la pègre, dont la famille McKillen, Erin et Shannon en tête. Une sombre histoire menant à la mort de Shannon, celle de la femme d’Harvey et sa transformation faciale nous sont contés à travers différents flashbacks pour nous expliquer cette telle haine entre Harvey et Erin.

Dès son arrivée à Gotham, le ville sombre dans le chaos, les familles demandant à Erin McKillen de corriger sa faute, d’éliminer sa création en tuant Double-Face, alors que ce dernier a dans l’optique d’assouvir sa vengeance de la façon la plus dure et cruelle qui soit sur la jolie rousse. Très vite, ils sont également tous les deux la cible des familles de la pègre et se retrouvent à devoir à faire équipe ensemble et avec Batman pour tenter de rester en vie. Une alliance improbable et qui va faire des étincelles. Certaines rancœurs vont par-delà l’instinct de survie et la vengeance st plus important que de rester en vie.

Si on peut regretter que la « partie Damian » soit complètement mise de côté, avant de revenir dans le prochain tome, la qualité, l’intérêt et le rythme de cette saga nous accapare complètement et totalement. Il est vraiment plaisant de voir, enfin, Double-Face au premier rang dans une série New52. Et ces nouvelles origines, imaginées par Peter J. Tomasi sont assez bien pensées, bien écrites et surtout plaisantes et intéressantes à lire. Il faut dire que le rajout « tragique » n’est pas étranger à cet intérêt, à cette qualité.

Le tome se termine avec un annual, le second, mettant à l’honneur Dick, qui revient sur ses premiers jours, compliqués, en tant que Robin, suite à la découverte d’un cadeau, par-delà la tombe, de Damian. Pas spécialement intéressant.

Graphiquement, Patrick Gleason nous propose toujours un travail soigné et superbe. Il retranscrit, ici, à merveille la rage, la violence et le tragique de cette histoire. Toujours avec un grand soin sur les visages et leurs expressions.
Le passage à Doug Mahnke, sur l’annual, est assez violent.

Bref, après un tome très intense en émotion sur le travail de deuil de Batman, ce cinquième tome de Batman & Robin reste dans l’excellent avec les origines de Double-Face et sa quête de vengeance ultra violente. Encore un excellent tome !
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar fred le mallrat » 08 Mars 2018, 19:55

Image

Batman & robin intégrale tome 1
Batman a toujours eu à ses côtés un Robin, mais pour la première fois, Bruce Wayne fait équipe avec la chair de sa chair : le turbulent Damian Wayne.
Élevé par la Ligue des Assassins, le jeune garçon tente tant bien que mal de se montre digne de son père, mais l'arrivée de Morgan Ducard va l'amener à faire un choix cornélien.
INFOS
SCÉNARISTE : TOMASI PETER - DESSINATEURS : GLEASON PATRICK, COLLECTIF
Public : 6+
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 28 septembre 2018
Pagination : 480 pages
EAN : 9791026815327
Contenu vo : Batman & Robin (New52) #1-17 + Annual #1
Voir fiche série
Voir fiche univers
batman-amp-robin-integrale-tome-1
Prix : 28 EUR
Avatar de l’utilisateur
fred le mallrat
Modo-Man
 
Messages: 19956
Inscrit le: 17 Oct 2005, 09:34
Localisation: Bordeaux

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Fantomon » 12 Mars 2018, 10:35

Ce sont quand même des histoires tragiques.
Avatar de l’utilisateur
Fantomon
Membre des Héllions
 
Messages: 110
Inscrit le: 04 Mars 2018, 12:50

Re: Batman & Robin (New 52)

Messagepar Biggy » 27 Juil 2018, 13:27

Deux derniers tomes lus.

Spoileur : clique pour déplier et voir le contenu
Sans aucun doute, Batman & Robin est l’un des meilleurs titres des New52 ! Et ils se comptent sur les doigts d’une main ! Peter J. Tomasi nous y propose un Batman beaucoup plus humain et fragile, à travers des histoires, des intrigues palpitantes. Après un excellent travail sur le personnage de Double-Face, un peu oublié durant ces New52, le scénariste ramène un fantôme douloureux face à notre justicier, avec Damian ! Tout cela grâce au retour de Ra’s al Ghul, venu jusqu’au manoir Wayne pour y voler les corps de Talia et Damian !

Bien que la mort de son fils unique, Damian, aussi connu en tant que Robin, ait été une terrible tragédie, Batman a su remonter la pente et retrouver le courage d’affronter les pires menaces de Gotham. Mais Ra’s al Ghul ne l’entend pas de cette oreille et tente par tous les moyens de ressusciter celui qui est également son petit-fils.
(Contient les épisodes #29 à 34 et Robin Rises : Omega #1)

Ce fut compliqué mais Batman a su faire son deuil du décès de son fils, Damian. Du moins il a su faire en sorte de vivre avec. Mais tous ses efforts ont été balayé en quelques secondes lorsqu’il a découvert avec horreur que Ra’s al Ghul était venu jusqu’à chez lui pour voler les corps de sa fille Talia et son petit-fils ! Il n’a fallu que quelques secondes pour notre héros pour se lancer à la poursuite de l’un de ses plus implacables ennemis !

C’est un Batman emplit de rage, on le serait à moins, qui se lance à la poursuite de Ra’s al Ghul. Ce dernier est bien décidé à ramener sa famille à la vie ! En prenant soin, avant, d’effacer la mémoire de ces derniers, afin qu’ils soient à ses côtés ! Ra’s al Ghul ne tient pas à voir Damian aux côtés de Batman. Pour accomplir de tels actes, il doit se rendre à des Puits de Lazare beaucoup plus puissants, anciens et purs que ceux qu’il utilise habituellement.

A sa poursuite, Batman va voir du pays et pouvoir compter sur de nombreux alliés. Au cœur de l’océan, accompagné par Aquaman, sur l’île de Themyscira, épaulé par Wonder Woman ou encore là où se trouvait jadis Nanda Parbat, avec Frankenstein à ses côtés ! Mais à chaque fois Ra’s al Ghul parvient à lui glisser entre les doigts. Il faut plus, cependant, pour décourager le justicier de Gotham, bien loin de chez lui.

Les deux hommes se connaissent par cœur et, dans le fond, agissent tous les deux avec la même ambition, Damian ! Plus le combat dure et plus Batman réalise que le retour à la vie de Damian n’est peut-être, finalement, pas impossible. Si la méthode de Ra’s al Ghul n’est pas la bonne, loin de là, les moyens, eux existent. Et cela change tout pour Batman !

C’est à ce moment là que Glorius Godfrey débarque d’Apokolips ! Ce dernier, à la recherche d’un étrange cristal du chaos, comprend, que pour remplir sa mission, il va devoir, non seulement ramener le dit cristal sur Apokolips, mais également le cercueil de Damian !

Bien décidé à poursuivre ce nouvel ennemi pour récupérer le corps de son fils, Batman va se retrouver confronté à de nouveaux adversaires, des adversaires inattendus et qu’il ne connaît que trop bien, puisqu’il s’agit des membres de la Justice League. Si ces derniers comprennent la perte et le chagrin de Batman, ils ne sont cependant pas décidés à le laisser partir sur Apokolips, au risque de mettre la Terre en danger !

Mais, même eux, même avec des personnages aussi puissant, la Ligue peut-elle arrêter Batman ? Peut-elle l’empêcher de faire ce qu’il a décidé de faire ?

Graphiquement, Patrick Gleason nous propose toujours des personnages d’une puissance émotionnelle sans pareil ! Certains adorent, d’autres détestent. Je fais parti du premier groupe, je trouve que ses visages, bien que parfois un peu poussés à la caricatures, transmettent des émotions comme je l’ai rarement vu chez d’autres artistes. La tristesse, l’inquiétude, le doute, la colère, la rage ! Sa palette semble infinie. C’est clairement un plus pour un titre comme Batman & Robin où les sentiments, les émotions sont en quelque sorte les moteurs du récit, des intrigues.

Bref, bien que plus centré action qu’émotion, bien que, ce sixième, et avant-dernier, tome de Batman & Robin est une formidable promesse ! Une quête incroyable et d’un rythme de fou, sans le moindre temps mort, mais c’est surtout la promesse d’un retour plus qu’espéré, d’un personnage plus qu’adoré et unique !


Spoileur : clique pour déplier et voir le contenu
Les derniers tomes de Batman & Robin ont été particulièrement compliqués et difficiles pour Batman. La perte de Robin, de Damian, de son fils a fait vivre des moments difficiles et des intrigues incroyables. Alors qu’il acceptait enfin son deuil, voilà que Ra’s al Ghul profane les sépultures de Damian et Talia avant de s’emparer de leur corps !
Une course impitoyable s’enclenche entre les deux adversaires, et alors que Batman parvient à remettre la main sur son fils, un émissaire d’Apokolips débarque pour repartir aussitôt avec le corps de Damian !
La Justice League s’oppose à Batman, ne lui permettant pas de suivre ce Glorius Godfrey, lui expliquant qu’attaquer Apokolips est une mauvaise idée ! Mais la Ligue pense-t-elle vraiment pouvoir arrêter Batman ?

Lorsque le corps de son fils est emporté sur Apokolips, Batman s’y rend lui-même et est prêt à affronter Darkseid en personne pour le récupérer. Mais si cet assaut et la résurrection de Damian semble annoncer la fin des problèmes pour Bruce Wayne, les nouvelles habilités de son fils, elles, sont un tout autre challenge.
(Contient les épisodes #35 à 40, annual #3 de Batman & Robin, Robin Rises : Alpha #1 et Secret Origins #4)

Alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en se débarrassant de Ra’s al Ghul et en récupérant le cercueil de son fils, voilà que nous retrouvons Batman sur Apokolips ! Vêtu de son Hellbat, une armure terriblement puissante et fabriquée par les membres de la Justice League pour permettre à Batman de ne pas avoir à se soucier de sa « faiblesse humaine ». C’est donc ainsi vêtu qu’il débarque sur Apokolips pour mettre la main sur Glorius Godfrey, celui qui a, à son tour, dérobé le corps de Damian Wayne !

Si Hellbat puise directement dans l’énergie de Bruce Wayne, risquant à tout moment de le tuer, elle lui prodigue, en retour, une force sans pareil, lui permettant de décimer les rangs des paradémons et même à tenir tête à des monstres comme Kalibak, ou même carrément Darkseid ! Mais tout aussi puissant qu’il peut être, comme dit plus haut, l’armure l’épuise, le tue à petit feu, mais heureusement il peut compter sur l’aide, inattendue, d’alliés de toujours.

La couverture de ce dernier tome de Batman & Robin, et davantage le titre, Le Retour de Robin, ne laissent que peu de suspense sur la réussite de cette mission de sauvetage. Avec l’arrivée d’Apokolips et la découverte des cristaux du chaos, Batman comprend qu’il peut ramener son fils, et c’est exactement ce qu’il va se produire ! Quelle joie pour les lecteurs fan du jeune héros. Damian étant un personnage incontournable, dont l’univers de la bat family ne pouvait se passer. Il était évident qu’un personnage aussi fort éditorialement ne pouvait disparaître de façon définitive aussi jeune.

Mais le retour de Damian ne se passe pas tout à fait comme espéré. En effet, très vite, des pouvoirs dignes et équivalents à ceux de Superman commencent à apparaître chez le jeune Damian. Capacité de voler, invulnérabilité aux balles, résistance hors du commun, rayons thermiques, les pouvoirs ne cessent d’apparaître. Chez un personnage aussi sûr de lui, aussi impulsif que Damian, cela donne beaucoup de complications et énormément de sueurs froides à Batman !

Robin était déjà une véritable tête brûlée, mais avec ses nouveaux pouvoirs, Damian se sent invulnérable, capable de tout, sans limites, et cela lui fait prendre des décisions plus que dangereuses, limites, et peu appréciées par Batman. Ce dernier va alors tout faire pour en faire sorte de raisonner son fils, à défaut de tenter de se débarrasser de ces pouvoirs ! Pour se faire il va pouvoir compter sur les membres de la Justice League.

Quel plaisir de retrouver ce dynamique duo. Batman a gagné quelque chose de plus que simplement un fils avec l’arrivée de Damian. Avec ce fils à ses côtés, Batman a gagné en humanité, il ressemble plus à vous, à moi. Les sentiments ne sont plus cachés, il n’y a plus que la colère, mais toute une palette d’émotions qui font que Bruce Wayne devient un personnage redevenant aussi important que Batman.

Le tome se termine avec un troisième annual envoyant Batman et Robin sur la lune pour empêcher des extraterrestres d’utiliser les navettes Apollo pour venir envahir la Terre. Une histoire à part, original, qui nous rappelle un peu, avec nostalgie, celles que l’on peut lire dans les tomes de Batman, la Légende. Des intrigues originales, plus légères et surprenantes.

Puis nous avons le droit à un épisode de Secret Origins, centré sur Damian. Comme pour tous les autres épisodes Secret Origins, cela ne sert pas à grand-chose, et ce sont rarement de bonnes histoires. Dommage de terminer là-dessus…

Graphiquement, je ne vais pas me répéter encore, mais je suis fan du travail de Patrick Gleason. Je pense que l’on n’aurait pas pu trouver mieux pour illustrer à merveille le travail de Peter J. Tomasi, pour rendre si crédibles toutes ses émotions. C’est un régal du début à la fin.
Là aussi, dommage de terminer sur des planches de Ian Bertram, cela laisse un vilain goût dans la bouche.

Bref, bien que fan de Damian Wayne depuis sa toute première apparition, je ne m’attendais pas, aux débuts des New52, à ce que le titre Batman & Robin soit aussi exceptionnel ! Je pense même pouvoir dire que c’est sans doute, à mes yeux, le meilleur titre du batverse sur cette période. Peter J. Tomasi nous propose une série centré sur un lien ! Un lien unique, celui d’un père et d’un fils. Une relation tellement bien écrite, tellement crédible, que l’on en vient à nous pousser, nous-mêmes, lecteurs, des questions sur notre propre paternité, sur nos propres liens avec nos enfants.
Et Batman & Robin aura été une découverte, celle de Patrick Gleason, un artiste incroyable, capable de transmettre toutes les émotions !
Image
Avatar de l’utilisateur
Biggy
Entité cosmique
 
Messages: 10402
Inscrit le: 27 Juil 2010, 20:58
Localisation: Dans mon univers

Précédent

Retour vers Batman

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Heroes database

Forumcomics, le forum des comics Marvel, mais aussi DC, Topcow, Star wars, Lobo, etc. Découvrez tout sur l'univers des collectionneurs de bustes et statues Bowen, Attakus, Sideshow. Venez discuter de vos personnages préférés tel que Spider-Man, les 4 Fantastiques, Iron-Man, Hulk, X-Men, Daredevil, et aussi de Star Wars, Yoda, Goldorak, et toutes les séries de votre enfance !